Smiley

5 mots japonais rigolos que les Français adorent

Bienvenue à nouveau sur Cours de Japonais ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment bien débuter en japonais ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

En cette belle matinée ensoleillée, je vous propose un article détente afin d’aborder la langue japonaise de manière légère et amusante. Depuis que je suis professeur de japonais, j’ai souvent observé les mêmes réactions chez mes élèves lorsqu’ils rencontrent certains mots japonais rigolos dont la consonance les fait rire. J’aimerais aujourd’hui les partager avec vous, afin que vous puissiez vous aussi rire avec nous 😉

Voici donc 5 mots japonais rigolos que les Français adorent, et j’espère que vous aussi vous allez les aimer !

ギリギリ (girigiri)

Prononcé correctement, ce mot sonne presque comme un synonyme de « chatouille » en français. Et c’est ce qui explique son succès auprès des francophones ! Personnellement, c’est un mot que j’emploie souvent lorsque je parle japonais car sa signification est bien utile.

En effet, ぎりぎり, que l’on peut écrire en hiragana ou katakana, signifie « juste à temps », « de justesse ». Il peut s’employer en faisant référence à un timing, une somme d’argent, une distance, ou bien d’autres choses encore.

Voyons quelques phrases d’exemple :

  • 電車にぎりぎり間に合いました。(densha ni girigiri maniaimashita)

→ J’ai eu mon train de justesse.

  • 給料が少ないので、いつもぎりぎりの生活をしています。 (kyûryô ga sukunai node, itsumo girigiri no seikatsu wo shiteimasu)

→ Comme j’ai un petit salaire, je vis toujours à la limite (d’être dans le rouge).

  • ぎりぎり合格しました。 (girigiri gôkaku shimashita)

→ J’ai réussi mon examen de justesse.

  • 車は、壁にぶつかるぎりぎりで止まりました。 (kuruma wa, kabe ni butsukaru girigiri de tomarimashita)

→ La voiture s’est arrêtée juste avant de heurter le mur.

Est-ce que vous voyez comment il s’utilise ? 😊

貧乏・びんぼう (binbô)

Si vous le lisez à voix haute, ce mot est très drôle pour des francophones. Loin de l’image de la bimbo fashion victime, en japonais le mot 貧乏 (binbô) signifie « pauvreté », et peut être utilisé comme un adjectif ou comme un nom.

Par exemple :

  • 貧乏な家に生まれる。(binbô na ie ni umareru)

→ Naître dans une famille pauvre.

  • 私は貧乏です。 (watashi wa binbô desu)

→ Je suis pauvre.

Je ne vous souhaite ni d’être binbô, ni d’être une bimbo, mais ce mot est vraiment rigolo 😉

午後五時・ごごごじ (gogo goji)

C’est le premier que l’on rencontre dans mes cours et qui fait réellement marrer mes élèves ; cette histoire de « gogo goji ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  ANNONCE : Concours pour gagner des lots japonais !

午後 (ごご, gogo) veut dire « l’après-midi », et 五時 (ごじ, goji)n’est pas une baie mais veut dire « 5 heures ».

Cette expression entière sert donc à dire « 5 heures de l’après-midi ». Rien de très fun, si ce n’est la prononciation à voix haute qui prête à sourire. Et ça ne manque jamais de faire rire mes élèves ! Sur la cinquantaine d’étudiants que j’ai eue jusqu’à présent, je crois que ce n’est jamais arrivé qu’ils n’esquissent ce serait-ce qu’un petit sourire en coin en la prononçant.  

Par exemple :

  • 今午後五時です。 (ima gogo goji desu)

→ Il est 5 heures de l’après-midi.

  • 東京は午後五時です。 (tôkyô wa gogo goji desu)

→ Il est 5 heures de l’après-midi à Tôkyô.

Vous saurez désormais donner l’heure à n’importe quel moment de la journée, tant qu’il est 5 heures de l’après-midi 😀

試す・ためす (tamesu)

Ce n’est pas un verbe que l’on rencontre dès le début de notre apprentissage en japonais, mais quand on arrive à un niveau intermédiaire on commence à le croiser souvent. Encore une fois, il faut le prononcer à voix haute pour découvrir qu’il a une consonance rigolote pour nous, les francophones.

Il sonne comme « t’as mes sous ? », alors qu’il veut en réalité dire « essayer, tenter, tester ».

Par exemple :

  • それをもう一度試す。 (sore wo mou ichido tamesu)

→ Je vais essayer encore une fois.

  • 可能性の限界を試す。 (kanousei no genkai wo tamesu)

→ Je teste les limites des possibilités.

Alors, t’as mes sous ou bien ?

文句・もんく (monku)

Last but not least, celui qui fait rire 100% des francophones : monku. Inutile de vous expliquer pourquoi, je pense que vous l’avez bien saisi 😉

Ce mot, aussi vulgaire qu’il puisse paraître, signifie en réalité « phrase, expression, tournure », mais peut être employé également dans le sens « plainte, objection, réclamation, grief ».

Par exemple :

  • 歌の文句。 (uta no monku)

→ Les paroles/mots d’une chanson

  • 文句を言う。 (monku wo iu)

→ Se plaindre, reprocher (qqch)

  • 何か文句あるか。 (nanika monku aru ka)

→ Vous avez quelque chose à dire ? (à reprocher)

J’espère que cet article vous aura permis d’élargir votre vocabulaire de manière amusante, et que vous aurez un petit sourire la prochaine fois que vous utilisez l’un de ces 5 mots 😉

Pour continuer votre lecture-détente, je vous invite à lire cet article qui parle des faux-amis dans la langue coréenne qui m’a vraiment bien fait rire 🙂

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Combien de temps pour apprendre le japonais ?

Et n’oubliez jamais que l’apprentissage du japonais doit rester un plaisir avant tout, et c’est aussi en se faisant des moyens mnémotechniques comme ceux-là que l’on progresse !

Si vous aussi vous avez remarqué des mots rigolos en japonais, dites-le-moi dans les commentaires afin que cela puisse profiter à d’autres ! Merci d’avance (^^)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 19
    Partages

3 commentaires

  • Maya

    Tu m’inspires pour écrire un article sur le même sujet en coréen ! 🙂
    Parmi les 5 mots, j’ai compris le sens des mots qui sont écrits en Kanji.
    Par exemple “gogo goji” et “monku”.
    Ils se prononcent respectivement “o-hou daseut-si” et “mun-ku” en coréen.
    五 = Go en japonais et O en coréen.
    Mais quand on parle de l’heure, les coréens utilisent le comptage en coréen pure, pas de Hanja qui correspond à Kanji. Donc au lieu de “o-si”, on dit “daseut-si”.
    Plus que je lis tes postings, plus j’ai envie d’apprendre le japonais.
    J’ai maîtrisé Hirakana et Katakana en 1991 justement pour voyager au Japon.
    Après, j’ai tout oublié.

    • Sophie - Cours de Japonais

      Merci pour ton commentaire Maya ! C’est toujours un plaisir d’échanger avec toi 🙂

      Quand j’étais au Japon l’année dernière, j’avais appris à compter en coréen et j’avais un ami Coréen qui m’aidait notamment pour la prononciation.

      Mais depuis que je suis rentrée en France, je n’ai pas repris faute de temps 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Voudriez-vous recevoir mon guide pour débutants "Japonais : par où commencer ?" :)