Manga Japon

Le manga ・ Comment devenir mangaka ?

漫画・マンガ・まんが

Ceci est un article invité écrit par Oualid du blog “Apprendre le cinéma d’animation”.

C’est avec un grand honneur et plaisir que je vous partage cet article consacré au manga, qui a bercé mon enfance avec ses nombreux livres, et adaptations en animés, jeux vidéo et au cinéma.
J’espère que cet article vous éclairera sur l’univers du manga, et n’hésitez pas à nous dire dans les commentaires quel est votre manga préféré !

Oualid

Qu’est ce que le manga ?

Le manga est un mouvement artistique et ses origines apparaissent à l’époque de Nara, entre 710 et 794 avec les Emakimono.

D’après les experts, Hokusai (1760-1849) a été le premier à employer le terme ”manga” pour désigner ses recueils de croquis et de caricatures, il est aussi connu pour son œuvre intitulée “La grande vague de Kanagawa.

La grande vague de Kanagawa par Hokusai

Le mot 漫画(まんが) (manga) est formé de deux kanji

漫 (まん) (man) qui signifie l’imprécision ou la légèreté. 

画 (が)(ga) qui signifie le dessin.

Aujourd’hui le terme manga est plus souvent utilisé pour désigner la bande-dessinée.

A savoir que “manga” concerne uniquement le Japon. Pour les BDs du même genre, ce sera Manfra pour la France, Manhua pour la Chine et Manhwa pour la Corée.

Le sens de lecture d’un manga est inverse à celui de la BD européenne ; nous commençons à la fin de la BD et lisons de droite à gauche.

Voici un exemple avec le célèbre manga “Death Note” ci-dessous :

Related image

Les différents types de manga

La France étant le 2e consommateur mondial de manga devant les USA et derrière le Japon, je vous propose d’en découvrir un peu plus sur les types de manga en fonction des publics visés. 

子供・KODOMO : Manga pour enfants

Komodo, signifiant enfant, sera orienté vers un public très jeune allant de 6 ans à 10 ans. Les récits principaux des komodo sont de divertir les jeunes enfants. Le plus connu à ce jour est Pokémon qui a réussi à élargir son audience au-delà du komodo.

Exemples: Pokémon, Hamtaro, Doraemon

少女・SHÔJO : Manga pour filles

Shôjo, signifiant jeune fille, s’adresse à un public de jeunes étudiantes (collège, lycée) est souvent comparé au Shônen orienté à un public féminin. Les sujets des récits sont, pour la plupart, autour du sport, de l’école, de la musique, de la mode, etc. avec des histoires d’amour plus ou moins mises en avant.

Ce type de manga aura ses propres codes graphiques, c’est-à-dire que les personnages auront des lignes élancées et gracieuses aux traits fins et les visages sont souvent minutieusement détaillés.

Il offre aussi une grande créativité en thème de mise en page.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 conseils pour apprendre le japonais depuis chez soi

Exemples: Fruits Basket, Vampire Knight, Switch Girl

少年・SHÔNEN : Manga pour garçons

Nous voici dans la partie la plus grande en termes de production. Shônen, signifiant adolescent, est destiné aux jeunes garçons entre 10 et 16 ans.

Elle a pour but de solliciter l’adolescent à accroître des pensées et énergies positives comme la persévérance, le courage, l’amitié, etc.

Dans la plupart des Shônen, on raconte l’histoire d’un héros immature auquel le lecteur s’assimile facilement. Aussi, il possède un pouvoir caché qui l’aidera à se surpasser et à mener à bien de grandes choses, ce qui permet au lecteur d’être aussitôt plongé dans l’action.

Exemples: Dragon Ball, One Piece, Full Metal Alchemist

青年・SEINEN : Manga pour jeunes hommes

Seinen, signifiant jeune, cible les hommes d’une tranche d’âge plus élevée, allant de 15/16 ans jusqu’à 30 ans, voire plus. Les histoires sont orientées vers une réflexion plus poussée et plus sérieuse.

Les dialogues et dessins qui l’accompagnent sont aussi plus matures. Aussi, ils contiennent des scènes de combat plus violentes et parfois sexuelles.

Exemples: Akira, Berserk, Gunnm

女性・JOSEI : Manga pour jeunes femmes

Josei signifiant femme, contrairement au shôjo, les histoires traitent généralement du grand amour (encore certes) et des relations aux autres mais aux tournures abstraites et légères.

Ils sont souvent humoristiques et presque non violents.

Ils sont aussi beaucoup plus matures. Oubliez donc les princes charmants et contes de fée, car les thématiques peuvent parfois être plus violentes psychologiquement. 

Exemples: Paradise Kiss, Nodame Cantabile, Chihayafuru

Le style graphique manga

Dessiner des manga c’est avant tout des dessins caricaturaux ce qui a pour but d’exagérer certaines parties du visage.

Le manga est connu pour ses codes graphiques caractérisés par de très grands yeux qui occupent souvent la plupart du visage.

Les mangaka, c’est-à-dire les dessinateurs de manga, n’hésitent pas à renforcer cette partie du visage afin d’accentuer les émotions et expressions faciales des personnages.

Aussi, il n’est pas rare que vous voyiez des filles taillées comme des guêpes, aux formes généreuses avec des jambes qui font 3/4 de leur taille, car ceci est “le” critère dans les manga de bases.

N’oublions pas les coiffures et les costumes insolites, originaux et parfois démesurés, qui font l’identité visuelle de chaque personnage.

Enfin, les attitudes et les expressions du visage sont exagérées, ce qui contraste avec la culture japonaise qui tend plus vers le calme et la retenue dans les rapports sociaux.

Voyons ensemble quelques expressions graphiques que l’on retrouve dans le manga:

  • La colère avec sa/ses fameuses veines sur le front.
  • La joie est souvent montré avec une bouche ouverte et les yeux fermés.
  • Les yeux en forme de croix ou en tourbillon expriment l’évanouissement.
  • La mâchoire tombante exprime la stupéfaction.
  • Les gouttes sur la tête expriment le dépit.
  • Les saignements de nez, plus ou moins importants et principalement sur les garçons, représentent l’excitation.

Il en existe bien d’autres, mais je vous laisse les décoder 😉

Comment devenir Mangaka ?

Il existe plusieurs moyens de devenir mangaka. Nous allons ici en voir deux principaux, par la voie scolaire et par l’autodidaxie

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le Japon et la Corée, proches ou lointains ?

Les compétences nécessaires pour devenir mangaka sont :

  • La maîtrise du dessin
  • Un goût prononcé pour le manga
  • Compétences en narration
  • Sens pour la mise en scène et la composition
  • Une bonne curiosité (celle qui alimente votre narration)
  • Travailler dur et être patient

En France, il existe une école située à Toulouse qui prépare les futurs pros du manga : 

À savoir, il n’existe pas de “diplôme” mangaka, car ce métier se base sur les compétences et non sur le niveau d’études.

Chaque année se déroule l’un des plus grands événements de la culture japonaise à Paris, la Japan Expo, qui est aussi le lieu idéal pour rencontrer des mangaka, présenter ses projets, et élargir son réseau. De quoi booster sa jauge de motivation !

Au Japon, vous pouvez suivre les cours de l’école KICL (je vous invite à aller lire l’article pour en savoir plus) qui permettent d’étudier le japonais pour pouvoir ensuite intégrer l’école d’Art et de Design de Kyoto pour ainsi mieux vous préparer à devenir mangaka.

Pour terminer, si vous souhaitez devenir mangaka en apprenant par vous même via les livres, sites, et formations, je vous recommande vivement les sites ci-dessous qui pourraient grandement vous aider au long de votre apprentissage : 

Je me souviens avoir appris le dessin manga grâce à ce site, il est très clair et simple d’utilisation. Vous avez aussi la possibilité de partager vos dessins avec la communauté et d’approfondir vos connaissances des techniques manga. 

Un forum excellent si vous souhaitez apprendre l’art de la narration qui est tenue par une Française qui travaille chez Pixar. Elle y explique comment raconter vos histoires de façon efficace. Personnellement, c’est mon forum préféré, car il regroupe toute forme d’art narratif, que ce soit le dessin, l’écriture, le story-board, mais aussi des exercices pour réellement appliquer ce que vous apprenez. Mais à savoir qu’en contrepartie de toutes les connaissances données sur le forum, vous devez fournir du contenu, et être un minimum actif. Sans compter que vous devez publier 3 articles avant de pouvoir accéder à la totalité du forum.

Je me permets d’en parler car il s’agit de mon site internet où j’envisage d’enseigner les métiers du cinéma d’animation. Le site comportera 3 principales catégories, le dessin, l’animation 2D et l’animation 3D. Évidemment, je parlerai de l’animation inspirée du style manga, et bien plus. 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Voudriez-vous recevoir mon guide pour débutants "Japonais : par où commencer ?" :)