faux-amis japonais

20 mots japonais qui sonnent français mais sont des faux-amis !

Aujourd’hui je vous propose un article détente afin d’aborder la langue japonaise de manière légère et amusante en vous parlant de faux-amis japonais. Est-ce que vous avez déjà remarqué que certains mots japonais ont une consonnance proche de mots français ?

J’ai régulièrement des discussions Skype avec une amie japonaise qui est mariée à un Français et qui essaie d’apprendre notre belle langue de Molière. Je lui donne des conseils en français, et elle m’aide à améliorer toujours plus mon japonais.

Un jour pendant que nous discutions, elle m’a fait part du fait que plusieurs fois elle avait cru entendre des mots japonais quand son mari parlait en français et qu’elle avait trouvé cela drôle. Nous nous sommes donc amusées à chercher ensemble des mots qui se prononcent (presque) pareil dans nos deux langues.

J’en ai sélectionné 20 que j’aimerais aujourd’hui partager avec vous, afin que vous puissiez vous aussi rire avec nous 😉

Voici donc une liste de faux-amis japonais, et j’espère que vous les aimerez autant que nous !

ギリギリ (girigiri)

faux-amis japonais girigiri

Prononcé correctement, ce mot sonne presque comme un synonyme de « chatouille » en français. Et c’est ce qui explique son succès auprès des francophones ! Personnellement, c’est un mot que j’emploie souvent lorsque je parle japonais car sa signification est bien utile.

En effet, ぎりぎり, que l’on peut écrire en hiragana ou katakana, signifie « juste à temps », « de justesse ». Il peut s’employer en faisant référence à un timing, une somme d’argent, une distance, ou bien d’autres choses encore.

Voyons quelques phrases d’exemples :

ギリギリのところで間に合った(girigiri no tokode ma ni atta) : Je suis arrivé(e) juste à temps.

→ 彼女はギリギリのところで救われた(kanojo wa girigiri no tokorode sukuwareta) : Elle a été secourue juste à temps.

聞く (きく, kiku)

聞く (きく, kiku) est un verbe qui veut simplement dire “écouter” mais aussi “demander”. En français ce verbe sonne comme le mot “kikoo” issu du jargon d’internet qui, rappelons le, d’après la source extrêmement fiable qu’est wiktionnaire, est :

“un jeune adolescent ou enfant adepte du langage SMS, faisant de nombreuses fautes d’orthographe, se comportant parfois de manière immature, agressive, vulgaire impolie, voire violente et ce particulièrement sur internet.”

Voyons quelques phrases d’exemples pour le verbe 聞く :

→ 音楽を聞くことが好きだ(ongaku wo kiku koto ga suki da) : J’aime écouter de la musique.

→ 女性に年齢を聞くべきではない(josei ni nenrei wo kiku beki dewanai) : Cela ne se fait pas de demander l’âge d’une femme.

貧乏 (びんぼう, bimbô)

faux-amis japonais bimbo

Si vous le lisez à voix haute, ce mot est très drôle pour des francophones. Loin de l’image de la bimbo fashion victime, en japonais le mot 貧乏 (binbô) signifie « pauvreté », et peut être utilisé comme un adjectif ou comme un nom.

Ce faux-amis japonais est pour le coup assez piège car les mots français et japonais ont des sens presque opposés !

Par exemple :

→ 彼女は若い頃、ひどい貧乏だった。(kanojo wa wakai koro, hidoi bimbô datta) : Elle était très pauvre lorsqu’elle était jeune.

→ 彼は貧乏であることを知らない。(kare wa bimbô de aru koto wo shiranai) : Il ne connait rien au fait d’être pauvre.

試す (ためす, tamesu)

Ce n’est pas un verbe que l’on rencontre dès le début de notre apprentissage en japonais, mais quand on arrive à un niveau intermédiaire on commence à le croiser souvent. Encore une fois, il faut le prononcer à voix haute pour découvrir qu’il a une consonance rigolote pour nous, les francophones.

Il sonne comme « t’as mes sous ? », alors qu’il veut en réalité dire « essayer, tenter, tester ».

Par exemple :

→ それをもう一度試す。(sore wo mô ichido tamesu) : Je vais essayer encore une fois.

→ 可能性の限界を試す。(kanôsei no genkai wo tamesu) : Je teste les limites des possibilités.

耳 (みみ, mimi)

耳 (みみ, mimi)

Un mot que beaucoup de débutants en japonais connaissent puisqu’il fait partie du vocabulaire du JLPT5, 耳 (みみ, mimi) signifie simplement une oreille.

Si vous trouvez que votre ami(e) japonais(e) a des oreilles plutôt mignonnes, et que vous lui dites que ses oreilles sont plutôt mimi, ça risque de créer un peu d’incompréhension 😅

Quelques exemples de phrases avec  :

鳴りがする。(miminari ga suru) : Mes oreilles bourdonnent.

が痛い。(mimi ga itai) : J’ai mal aux oreilles.

空輸 (くうゆ, kûyu)

空輸 (くうゆ, kûyu) désigne le transport aérien. Je ne vais pas vous faire un dessin concernant son homophone français (j’aimerais vraiment éviter de vous faire un dessin si possible 😅), rappelez vous juste que le “u” en japonais est assez proche du son “ou” français.

Vous l’avez ? Allez on passe à la suite, mais avant quelques exemples de phrases avec le mot 空輸 :

→ あれを空輸した。 (are wo kûyu shita) : J’ai fait transporter ça par voie aérienne.

→ 食物はボスニアへ空輸される。(shokumotsu wa bosunia e kûyu sareru) : De la nourriture est transportée par voie aérienne jusqu’en Bosnie.

家内 (かない, kanai)

kanai canaille japonais

家内 (かない, kanai) est un mot japonais vraiment vieillot pour parler de sa femme. Les kanji signifient littéralement “intérieur de la maison” et on comprend donc facilement pourquoi de nos jours on utilise plutôt 妻 (つま, tsuma) qui est nettement moins sexiste. On n’est plus dans les années 50 quand même 😡

Ce mot sonne comme canaille en français, un mot lui aussi plutôt vieillot 😉

Par exemple :

家内は今、夕食の支度をしている。 (kanai wa ima, yûshoku no shitaku wo shiteiru) : Ma femme est en train de préparer le dîner.

家内は海外旅行中で、よく電話をかけてくる。 (kanai wa kaigairyokôchû de, yoku denwa wo kaketekuru) : Ma femme me téléphone souvent quand elle est en voyage à l’étranger.

七 (なな, nana)

Un des premiers mots et kanji que les débutants apprennent puisqu’il s’agit du chiffre 7. Il sonne tout simplement comme “une nana” en français.

A noter que le chiffre 7 peut aussi se prononcer しち (shichi) en japonais, mais que dans ce cas il n’y a pas de mots en français qui sonnent pareil. Ca ne peut pas marcher à tous les coups 🙁

Par exemple :

→ 世界の不思議。 (sekai no nanafushigi) :Les 7 merveilles du monde.

→ 右から番目の人です。 (migi kara nanabanme no hito desu) : C’est la 7ème personne en partant de la droite.

文句・(もんく, monku)

文句・(もんく, monku)

Un classique des faux-amis japonais, celui qui fait rire 100% des francophones : monku. Inutile de vous expliquer pourquoi, je pense que vous l’avez bien saisi 😉

Ce mot, aussi vulgaire qu’il puisse paraître, signifie en réalité « phrase, expression, tournure », mais peut être employé également dans le sens « plainte, objection, réclamation, grief ».

Par exemple :

→ 歌の文句(uta no monku) : Les paroles/mots d’une chanson.

→ 何か文句あるか。(nanika monku aru ka) : Vous avez quelque chose à dire ? (à reprocher)

謎 (なぞ, nazo)

Voilà un mot qui sonne comme les trous de nez, ce qui n’est pas très glamour, mais qui pourtant en japonais a le sens beaucoup plus cool d’énigme, puzzle, mystère !

Par exemple :

→ 事故の原因は完全なだ。 (jiko no gen’in wa kanzen na nazo da) : La cause de l’accident est un parfait mystère.

→ 彼女の過去はに包まれている。(kanojo no kako wa nazo ni tsutsumareteiru) : Son passé est enveloppé de mystère.

寒い (さむい, samui)

faux-amis japonais samui

Un des premiers adjectifs que les débutants en japonais apprennent est 寒い (さむい, samui) qui veut dire froid (pour le temps). En français, ce faux-ami japonais sonne comme “ça mouille“.

Du coup si vous êtes dehors, qu’il fait froid et qu’il pleut en même temps, l’adjectif 寒い et son homophone français marchent tous les deux pour décrire le temps qu’il fait !

Par exemple : 

→ 今年は寒いね。 (kotoshi wa samui ne) : Cette année il fait froid, n’est-ce pas ?

→ 外は寒いから中に入りなさい。 (soto wa samui kara naka ni hairinasai) : Il fait froid dehors, alors rentre à l’intérieur.

デブ (debu)

Attention, avec ce faux-amis japonais, nous quittons un instant le monde du japonais propret pour rentrer dans celui moins reluisant des insultes !

デブ est une insulte japonaise servant à décrire une personne grosse. L’équivalent français serait “gros tas”.

Pour un Japonais, ce mot sonne comme “debout” en français. J’imagine ce qui se doit se passer dans la tête de mon amie japonaise quand son mari dit à ses enfants le matin : “allez, debout les enfants !” 😅

Pour la petite anecdote : à mes débuts en japonais, j’écrivais innocemment mon nom de jeune fille “Debusne” デブン en katakana, ce qui sonne très fort comme “madame Gros Tas” en japonais. Quand je m’en suis rendu compte je l’ai vite changé en デビュン, mais je ne pourrais jamais corriger tous ces formulaires sur lesquels j’apparais en tant que Madame Gros Tas. Au moins ça a dû faire rire pas mal de Japonais à l’époque !

Par exemple :

→ はげでデブな老人だ。 (hage de debu na rôjin da) : C’est un vieillard gros et chauve.

張り子 (はりこ, hariko)

inu hariko haricot japonais

張り子 (はりこ, hariko) signifie “papier mâché” en japonais. Ce terme est connu en occident grâce aux 犬張り子 (いぬはりこ, inu hariko), ces petits chiens en papier mâché offerts aux enfants et femmes enceintes pour leur porter chance.

Les inu hariko ne sont donc pas des chiens haricots, si c’est ce que vous cherchiez, il faut vous tourner vers les mameshiba 😉

Quelques exemples de phrases sur le papier mâché :

→ 犬の形をした張り子の置きものだ。 (inu no katachi wo shita hariko no okimono da) : C’est un objet décoratif en forme de chien fait en papier mâché.

→ 日本のお土産品のいくつかは張り子の伝統製法でつくられる。 (nihon no omiyagehin no ikutsu wa hariko no dentôseihô de tsukurareru) : Certains souvenirs du Japon sont fabriqués de manière traditionnelle en papier mâché.

鯖 (さば, saba)

Si vous êtes amateur de sushi, vous connaissais peut être ce mot 鯖 (さば, saba) qui veut dire maquereau.

Pour beaucoup de japonais ce faux-amis japonais sonne comme le français “ça va ?”. En effet il est assez difficile pour eux d’entendre la différence entre les sons “b” et “v” sachant que le “v” n’existe traditionnellement pas dans leur langue.

Donc quand deux amis Français se croisent, pour des Japonais ça sonne comme ça :

“- Maquereau ?

– Maquereau !”

Exemple de phrase avec :

→ 夕食にの寿司を食べる。 (yûshoku ni saba no sushi wo taberu) : Je mange des sushi de maquereau au dîner.

角 (かど, kado)

角 (かど, kado)

角 (かど, kado) désigne un coin, un angle et bien entendu sonne comme le français “cadeau“.

Par exemple :

→ 次のを右に曲がってください。 (tsugi no kado wo migi ni magattekudasai) : Tournez à droite au prochain coin de la rue s’il vous plait.

→ バス停はそのを曲がったところにあります。 (basutei wa sono kado wo magtta tokoro ni arimasu) : L’arrêt de bus se situe juste après ce coin de rue.

箇所 (かしょ, kasho)

箇所 (かしょ, kasho) est utilisé pour désigner un endroit, un passage, un lieu. J’espère que l’endroit dont vous voulez parler n’est pas un cachot, sinon je vais commencer à m’inquiéter !

Quelques exemples d’utilisation de ce mot en japonais :

→ 私は蚊に足を10箇所噛まれた。 (watashi wa ka ni ashiwo jyû kasho kamareta) : Je me suis fait piquer par un moustique à 10 endroits sur le pied.

→ この箇所は意味が不明である。(kono kasho wa imi ga fumei de aru) : La signification de ce passage n’est pas clair.

端子 (たんし, tanshi)

端子 (たんし, tanshi)

端子 (たんし, tanshi) est un mot de vocabulaire pour niveau avancé qui désigne un connecteur, une connectique… Essayez de le lire à voix haute et je pense que vous trouverez vite ce que ce faux-amis japonais évoque en français.

Dernièrement nous avons dû installer les luminaires de notre nouvelle maison, ce qui impliquait pas mal de fils électriques à connecter en se tenant sur un escabeau dans des positions pas toujours très confortables.

Je pense que dans ce cas les deux homophones japonais et français s’appliquaient bien à notre expérience 🙃

Par exemple :

→ 抵抗は第1の端子と第2の端子との間に接続される。 (teikô wa dai ichi no tanshi to dai ni no tanshi to no aida ni setsuzoku sareru) : La résistance est connectée entre le premier terminal électrique et le deuxième terminal électrique.

くまもん (kumamon)

Ce faux-ami a été trouvé par mon amie Japonaise. Quand elle entendait les enfants de son mari parler de leur mère en disant “que maman”, pour elle cela sonnait comme くまもん (kumamon). En effet les sons français “on” et “an” n’existant pas en japonais, il est très difficile pour les Nippons d’entendre la différence entre les deux. Pour eux, ces deux sons sonnent comme le japonais もん (mon).

Si Kumamon ne vous dit rien, il s’agit en fait d’une des mascottes japonaises les plus connues dans l’archipel. Mascotte officielle de la préfecture de Kumamoto au Sud du Japon, elle est devenue tellement célèbre que les produits dérivés à son effigie se vendent dans tout le Japon et même à l’étranger.

Quelques phrases exemples au sujet de Kumamon :

くまモンは全国で有名だ。 (kumamon wa zenkoku de yûmei da) : Kumamon est connu dans tout le pays.

→ 子どもたちはくまモンに会えて喜んだ。 (kodomotachi wa kumamon ni aete yorokonda) : Les enfants ont été ravis de rencontrer Kumamon.

エアコン (eakon)

エアコン (eakon)

Encore un faux-amis japonais qui vient de mon amie Japonaise. Elle avait entendu plusieurs fois son mari dire “il a l’air con !” et qui un jour m’a demandé ce que ça voulait dire.

Pour elle, ça sonnait comme エアコン (eakon) qui est l’abréviation japonisée de l’anglais “air conditioner” qui désigne la climatisation, un élément indispensable pour survivre à l’été japonais.

Mon explication l’a beaucoup fait rire et elle m’a dit qu’elle allait utiliser l’homophone français de エアコン sur son mari 😲

Quelques exemples sur la climatisation :

→ そのエアコンは騒音が多すぎる。 (sono eakon wa sôon ga oosugiru) : Cette climatisation fait trop de bruit.

→ この車にはエアコンがついている。 (kono kuruma ni wa eakon ga tsuiteiru) : Cette voiture a une climatisation.

マジ (maji)

マジ (maji) est un mot d’argo japonais qui a un usage proche des français “sérieux !” ou “sans dec’ “.

Ce sera plus clair avec quelques phrases exemples :

→ 彼はマジ本気よ。 (kare wa maji honki yo) : Il est vraiment sérieux !

マジで、このポンコツをどう使えっていうんだ。 (maji de, kono ponkotsu wo dô tsukaetteiun da) : Sérieux, comment tu peux utiliser cette merde ?!

Et voilà, j’espère que cet article vous aura permis d’élargir votre vocabulaire de manière amusante, et que vous aurez un petit sourire la prochaine fois que vous entendrez l’un de ces mots 😉

Et n’oubliez jamais que l’apprentissage du japonais doit rester un plaisir avant tout, et c’est aussi en se faisant des moyens mnémotechniques comme ceux-là que l’on progresse ! D’ailleurs si vous voulez découvrir mes meilleurs moyens mnémotechniques pour apprendre les kanji, c’est par ici !

Si vous aussi vous avez remarqué d’autres mots japonais qui ressemblent à des mots français, dites-le moi dans les commentaires !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *