Menu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
qu'est-ce que les rômaji t faut-il les utiliser ?

Pourquoi je déteste les rômaji !

Oui vous avez bien lu : je DÉTESTE les rômaji. Pourtant vous en trouverez partout sur mes réseaux et sur mon site internet.
Suis-je schizophrène ? Hypocrite ? Y a-t-il un petit lutin qui s’amuse à ajouter à mes articles des rômaji quand j’ai le dos tourné ?

Bien sûr que non (même si ça serait drôle). Pour vous expliquer combien les rômaji sont, de mon point de vue, nocifs pour tous ceux qui souhaitent apprendre le japonais, je me dois de donner quelques explications plus détaillées sur leurs origines, mais aussi sur leur usage.

Qu’est-ce que les rômaji ?

Les rômaji, ça sert à quoi ?

Les rômaji sont les lettres latines que nous utilisons pour lire phonétiquement le japonais. Ce nom de ローマ字 (rômaji) veut tout simplement dire « lettres romaines », rôma – ji en japonais. ?

Cette transcription nous permet de prononcer les mots que nous ne savons pas lire en kana ou en kanji, sans avoir la moindre connaissance de l’écriture nippone.

Exemple avec le mot « professeur » :

  • en kanji : 先生
  • en alphabet hiragana : せんせい
  • en transcription rômaji : sensei

Maintenant que je vous ai dit ça, vous vous demandez peut-être… mais alors c’est quoi le problème ? C’est génial de pouvoir retranscrire du japonais en rômaji !

Si seulement c’était aussi simple !

Il n’y a pas de système officiel et unique pour les rômaji

C’est là qu’apparait déjà la première grosse difficulté !
Il faut savoir que, même dans les livres officiels, les transcriptions rômaji d’un même mot japonais ne sont pas toujours les mêmes.

En effet, il existe 3 grands systèmes pour retranscrire les syllabes japonaises en alphabet latin :

Se basant tantôt sur la phonétique, tantôt sur une retranscription stricte des kana, ces différentes transcriptions rômaji d’un même mot japonais peuvent vous embrouiller. 

Le mot ラーメン en katakana, peut par exemple se retranscrire en rômaji en “râmen” ou en “lâmen”. Nous avons pris l’habitude de voir “râmen” un peu partout en France, mais d’un point de vue purement phonétique « lâmen » serait le plus juste des deux.

De même, la capitale japonaise 東京 (とうきょう) doit elle se retranscrire en Tôkyô, Tokyo ou Toukyou ?
« Toukyou » vous semble peut-être loufoque et pourtant, c’est la traduction la plus proche des hiragana originaux, mais c’est celle qui risque le plus de vous induire en erreur et entrainer une mauvaise prononciation du mot.

Ce qu’il faut retenir c’est qu’il n’y a pas de traduction parfaite du japonais en lettres romaines.


Quel est votre objectif ? Voyager au Japon ? Échanger avec des Japonais ?

Lorsque l’on se lance dans le japonais, il est tentant de commencer par apprendre des mots en rômaji. Cela ne demande aucun effort particulier, et ça contourne la principale difficulté de cette langue qu’est l’écriture. Il est en effet très facile à l’heure actuelle de trouver sur Internet des listes de vocabulaire entièrement écrites en rômaji. J’ai moi-même commencé par là quand j’étais adolescente. ?

Il n’est pas non plus rare de croiser des mots nippons au détour d’un forum ou d’une discussion Facebook, intégrés dans un texte en français.

Je suis certaine que vous avez déjà croisé des posts du style :

« Mina-san, konnichiwa ! Regardez ce neko, il est trop kawaii, pas vrai ? Mata ne ! »

Si vous avez compris les phrases ci-dessus : félicitations ! Vous connaissez déjà quelques mots courants en japonais. Mais êtes-vous sûrs de réellement les connaître ? Sauriez-vous les écrire en hiragana, ou mieux, en kanji ? Et si vous les voyez dans un texte en japonais, pourriez-vous les lire ?

En ne connaissant que les rômaji, probablement pas. Et ce n’est pas forcément problématique si vous ne souhaitez pas aller plus loin dans l’apprentissage du japonais. C’est vrai quoi, tout le monde n’a pas envie de lire ou écrire le japonais couramment, et c’est totalement OK ! On peut se contenter de bredouiller quelques mots à l’oral pour notre plaisir, et il n’y a aucun problème à ça.

Mais si vous souhaitez pousser la porte des connaissances un peu plus loin, il faudra rapidement se détacher des rômaji, et finir par apprendre les deux alphabets syllabaires (les kana).


Faut-il utiliser les rômaji ?

Des indications en rômaji au Japon ?

Déjà, il est clair que savoir tout écrire en rômaji ne vous aidera pas une fois au Japon. En effet, vous ne trouverez pas grand-chose écrit dans notre alphabet latin au pays du Soleil Levant, et certainement pas les mots que vous avez appris. Là-bas, les rômaji servent à retranscrire les noms de villes, de gares ou de personnes pour que les étrangers puissent les lire. Il est fort peu probable que vous trouviez un journal avec des news écrites en rômaji… et heureusement ! ?? Car sans les kanji, ce serait vraiment incompréhensible. (Vous découvrirez bientôt pourquoi dans un prochain article !)

Apprendre des choses fausses : Mina-san, kawai, mata ne !

Mais surtout, les rômaji peuvent vous induire en erreur, voire vous faire apprendre des choses fausses.

Reprenons l’exemple ci-dessus, et comparons la retranscription « classique » en rômaji, et la version originale en hiragana (je ne mets pas de kanji pour que ce soit un poil plus facile cette fois-ci ? ) :

Mina-san (tout le monde) = みなさん

Konnichiwa ! (bonjour!) = こんにちは!

Neko (chat) = ねこ

Kawaii (mignon) = かわいい

Mata ne ! (à plus !) = またね!

À première vue, tout semble OK, n’est-ce pas ? Pourtant, si l’on regarde d’un peu plus près :

  • le suffixe « さん » utilisé après les noms est écrit en rômaji « -san », en rajoutant un tiret. Or, ce tiret n’existe pas en japonais. ?Il ne faudrait pas écrire Mina-san, Kimura-san, Naruto-san ou Sophie-san, mais bien Minasan, Kimurasan, Narutosan, Sophiesan. Ou alors, mettre un espace entre les deux mots (bien que les espaces n’existent pas en japonais… !).
  • De même, le mot こんにちは a la particularité de se prononcer « konnichiwa », mais de s’écrire « konnichiha ». Ce qui pose à nouveau un souci lorsque l’on veut l’écrire en hiragana, car si on n’a pas appris dès le départ la bonne orthographe, on se trompe. Là-dessus, même les Japonais font la faute… je ne jette pas la pierre qu’aux rômaji ?.
  • L’adjectif kawaii que je vois souvent écrit « kawai » en rômaji, car bien des personnes font la faute de ne mettre qu’un seul « i » à la fin. Mais en japonais, il s’écrit bien かわいい ; les deux « i » sont indispensables.
  • Dernier exemple ici avec l’expression « mata ne ! » qui veut dire « à plus ! ». En voyant ça, certaines personnes vont la prononcer « mata neuh », alors que le « E » en japonais se prononce toujours « É » comme dans « éléphant ».

D’autres fautes…

Je pourrais vous faire une liste longue de 3km sur toutes les fautes de ce genre que je vois passer, uniquement à cause des rômaji. Pour n’en citer que quelques-unes : la mauvaise prononciation du « R », les allongements oubliés, les « H » inexistants ou non prononcés, la consonne ん (N) mal placée ou oubliée, le fait de confondre le し (SHI) et le ち (CHI), etc.

Et je ne parle même pas du fait qu’un mot écrit en rômaji peut signifier 2 ou 3 choses différentes si on n’a pas le kanji pour nous en donner la signification exacte…!

Ça peut paraître anecdotique, mais le fait de s’habituer à voir les mots écrits en rômaji pose de réels problèmes une fois que l’on pratique la langue japonaise. Une bonne partie de mes élèves commettent souvent les fautes dont j’ai parlé ci-dessus, et il me faut m’armer d’une grande patience et de nombreuses remarques pendant plusieurs mois pour parvenir à leur faire enfin oublier leurs mauvais réflexes.

Paroles romaji japonais


Du meilleur moins pire usage des rômaji

Dans mon monde idéal, personne n’utiliserait les rômaji.
Cependant, soyons réalistes, la plupart des personnes qui commencent à s’intéresser au japonais ne connaissent pas encore les kana. Elles sont alors à la recherche de traductions phonétiques rapides pour mieux comprendre cette langue si différente.

Et vous savez quoi ? C’est normal ! Pas de raison de culpabiliser. 

Du coup, personnellement,  je préfère intégrer une lecture en rômaji dans tous mes contenus gratuits et grand public, à savoir sur mon site ou sur mes réseaux. Ainsi les complets débutants ne sont pas exclus et peuvent déjà commencer à se projeter dans leur apprentissage. ✨

Voilà, vous le savez à présent, aucun lutin maléfique ne retouche mes contenus dans mon dos ! ?

Mon guide des rômaji

Du coup, j’ai décidé de vous proposer un petit guide des rômaji tels que je les utilise lorsque je transcris des mots japonais dans mes contenus :

  • Les allongements type おう et オー… se retranscrivent avec un ^ sur la voyelle allongée.
    ex. おう ⇒ ô / こうえん ⇒ kôen
  • Les allongements avec deux voyelles (おお, いい, ああ…) se retranscrivent avec deux voyelles.
    ex. いい ⇒ ii
  • Les petits つ se retranscrivent en doublant la consonne.
    ex. ホット ⇒ hotto
  • Les exceptions de prononciation sur les particules は et を et へ se retranscrivent respectivement en wa, o et e pour respecter leur prononciation.
  • Lorsqu’on transcrit une phrase japonaise en rômaji, on ne met aucune majuscule en rômaji.
  • En revanche quand un nom propre en japonais est inclus, alors on met une majuscule au nom propre (ex. noms de villes, noms de personnes japonaises…)
  • On met un espace entre chaque mot et également entre chaque particule.
    ex. 私の車です ⇒ watashi no kuruma desu
  • Les préfixes type さん, くん sont séparé du mot qu’ils qualifient par un espace.
    ex. 山田さん ⇒ Yamada san
  • Les préfixes honorifiques お et ご s’écrivent attachés au mot qu’ils qualifient : ex. お酒 ⇒ osake

Apprendre les kana (et les retenir) en seulement 30 jours

Je sais qu’avec ces trois alphabets différents – hiragana, katakana et kanji – il est facile de se sentir découragé à l’idée d’apprendre le japonais. Pourtant apprendre les kana est une étape décisive, la meilleure manière de débuter un apprentissage “sain” de la langue.

Oubliez les rômaji, apprenez vos kana, et tenez-vous-en aux kana !

Forte de mes nombreuses années d’enseignement du japonais, j’ai d’ailleurs mis au point une méthode redoutable pour apprendre les kana en un mois.
Il vous faudrait quatre fois, voire cinq fois plus de temps pour oublier les mauvais réflexes acquis si vous prenez l’habitude d’utiliser les rômaji. ??

Et entre nous, c’est quand même beaucoup plus la classe de tout écrire en japonais, plutôt que d’utiliser le même alphabet que tout le monde… pas vrai ? ?

Imaginez, vous voilà au Japon, capable de lire le menu au restaurant et de commander les plats les plus appétissants, de lire les indications autour de vous, de déchiffrer certaines publicités…
… vous finissez la journée au karaoke, chantant à tue-tête le générique de votre anime préféré (et oui les paroles des chansons aux karaoke sont indiquées en kana). ??

Découvrez cette méthode maintenant et partez sur des bases saines !

Sophie - Cours de Japonais

Sophie, professeur de japonais depuis 2013, a créé sa formation OBJECTIF JAPON en 2020 et a accompagné depuis des milliers d’élèves dans leur apprentissage du japonais. Sur son site et sur les réseaux, elle partage les astuces qui lui ont permis d’apprendre elle-même le japonais.

15 commentaires

  • Avatar

    Fredoo

    Un jour, je dirais dans la première année de son quinquennat, Macron a parlé de « geisha ». Or il a prononcé ce mot « g é ch a ». Ce que personne ne dit jamais en France car la transcription en français comporte un « i » qui n’existe pas dans la prononciation japonaise, mais qui sert à indiquer un « é » long. Cependant comme personne ne le sait, en France tout le monde prononce ce « i ».
    Donc Macron voulait absolument envoyer un petit message subliminal pour montrer comme il est intelligent et cultivé, à tout ceux qui se sont un peu penché sur la langue japonaise.

  • Avatar

    STEINHAUSSER Isabelle

    Bonjour Sophie,
    Merci pour cet article réactualisé et auquel j’adhère totalement.
    Par contre le fait de ne pas taper directement les kana sur un clavier mais la syllabe permettant de les obtenir reste effectivement n contournement rapprochant des rômaji ! Qu’il faut certainement accepter car taper directement en kana ( puis plus tard en kanji …) m’apparaît mission impossible ( du moins au stade débutant ) ?

    Merci de ton avis !

    またね!

    Isabelle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *