Bouddha Japon

Comment reconnaître les différents Bouddha au Japon ?

Ceci est un article écrit par Greg du blog “Jôdo Shinshû, branche Otani“, qui est également mon mari 🙂 Il vous propose aujourd’hui quelques astuces simples pour savoir comment reconnaître les différents Bouddha au Japon !

Greg est passionné de bouddhisme japonais et souhaite partager avec ses lecteurs les enseignements du Jôdo Shinshû, la branche du bouddhisme la plus pratiquée au Japon.

Bonjour à tous, dans cet article je souhaite partager avec vous un certain nombre d’astuces pour vous aider à identifier les statues principales que vous verrez dans les temples bouddhiques au Japon.

De quoi préparer votre prochaine visite au Pays du Soleil Levant, ou vous aider à décrire correctement les photos de votre dernier voyage 😉

Greg

Les différents Bouddha au Japon

Bon, vous me direz qu’identifier un Bouddha n’est pas bien compliqué et que n’importe qui sait reconnaitre une statue de Bouddha quand il en voit une (même chez GIFI ou à la jardinerie du coin).

Et je suis d’accord avec vous. Mais maintenant si je vous dis que ces trois Bouddha ne représentent en réalité pas du tout la même personne… Là ça devient plus compliqué n’est-ce pas 😉

Au niveau de leur apparence physique, tous les Bouddha sont les mêmes (à l’exception de Dainichi dont nous parlerons plus bas). La raison étant que puisqu’ils ont tous atteint la même réalisation, l’Éveil Parfait, ils n’ont aucune raison d’être différents. Pour comprendre qui est qui, il va falloir s’intéresser à leur gestuelle.

Commençons par le plus facile :

薬師如来  (やくしんよらい)  ・ Yakushi Nyorai

Statue du Bouddha japonais Yakushi Nyorai

Yakushi est le Bouddha de médecine qui a fait notamment le vœu d’aider à guérir tous les êtres malades qui prononceront son nom. Au Japon, il est représenté tenant dans sa main gauche une petite jarre ou un bol qui contient de quoi soigner.

Nous pouvons nous arrêter quelques instants sur la signification de son nom, qui se compose de deux kanji :

薬  (やく) (yaku), dont le sens est « médicament » et dont la lecture plus courante est くすり (kusuri)

師 (し) (shi), dont le sens est « spécialiste », « maître » ou « professeur »

Ainsi, le sens littéral du nom de ce Bouddha est « Maître de médecine » ou « Maître des médicaments ».

阿弥陀如来 (あみだにょらい) ・Amida Nyorai

Statue du Daibutsu (Bouddha géant) Amida Nyorai à Kamakura, Japon

Amida est le Bouddha le plus vénéré au Japon. Son nom est une translitération des noms Sanskrit Amithaba (Lumière Infinie), et Amitayus (Vie Infinie). Régnant sur une Terre Pure (un environnement purifié par l’activité d’un Bouddha) à l’Ouest de notre monde, il a fait le vœu d’y accueillir tous ceux qui prononceraient son nom.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mes meilleures anecdotes du Japon

Il est le seul Bouddha que vénèrent les deux écoles bouddhiques possédant le plus de membres au Japon : le Jōdo Shū – 浄土宗 et le Jōdo Shinshū -浄土真宗 (je suis moi-même membre de cette école et ai créé un blog pour vous en apprendre plus sur cette forme de bouddhisme peu connue en Occident).

Amida est généralement représenté de deux façons :

  • Soit assis, avec cette position de main spécifique :
Mudra (position des mains) caractéristique du Bouddha Amida
  • Soit debout avec sa main gauche pointant vers le bas, la paume en avant, symbole de sa compassion qui accepte tous les êtres sans les juger ; et sa main droite levée, symbole de sagesse qu’il transmet à tous.
Statue du Bouddha Amida Nyorai

釈迦如来 (しゃかにょらい) Shaka Nyorai

Statue du Bouddha Shaka Nyorai, représentant le Bouddha historique Shakyamuni

Il s’agit ici du Bouddha « historique », Shakyamuni, l’homme qui vécut en Inde il y a environ 2500 ans et qui fonda le Bouddhisme. Au Japon, il est principalement représenté assis avec sa main droite posée sur sa jambe et sa main gauche levée (ce qui ressemble beaucoup à la position des mains d’Amida quand il est représenté debout, pour ne pas vous embrouiller 😉).

大日如来 (だいにちにょらい) Dainichi Nyorai

Statue de Dainichi Nyorai, Japon

Attention il y a un piège !

Si je disais que presque tous les Bouddha ont la même apparence, il y a une exception qui confirme la règle : Dainichi Nyorai. Ce dernier est le Bouddha principal des écoles ésotériques Shingon et Tendai. Il représente le principe de Bouddhéité commun à tous les Bouddha et est représenté comme un… Bodhisattva (plus sur les Bodhisattva ci-dessous). C’est-à-dire qu’il possède de riches vêtements, des bijoux et de longs cheveux. On le reconnait principalement à sa grande coiffe richement décorée et à sa position de main : la main droite encercle l’index tendu de la main gauche.

Son nom est composé de kanji très simples (comme ceux présentés ici), tous les deux niveau JLPT N5 😊 :

大 (だい) (dai), qui veut dire « grand », comme dans le mot 大学 (だいがく) (daigaku), l’université

日 (にち) (nichi), qui veut dire « soleil », et qu’on retrouve dans le mot 日曜日 (にちようび) (nichiyôbi), le dimanche

Les grands Bodhisattva

Les Bodhisattva sont des êtres d’éveils, c’est-à-dire des êtres sur la voie pour devenir des Bouddha. Certains de ces Bodhisattva sont tellement avancés qu’ils sont « presque » l’égal des Bouddha. Ces grands Bodhisattva ont en général fait le vœu de ne pas devenir des Bouddhas eux-mêmes tant qu’il resterait des êtres qui souffrent à sauver.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  FAQ#3 Je vous aide à partir étudier au Japon !

Contrairement aux Bouddha qui sont représentés avec des vêtements sobres et sans bijoux (sauf Dainichi…), symbole de leur dépouillement, les Bodhisattva portent pour la plupart de beaux vêtements et des somptueux bijoux.

観音 (かんのん) ・ Kannon

Statue du Bodhisattva Kannon sous sa forme aux mille bras, Japon

Kannon est les Bodhisattva le plus connu du Japon. Il représente la compassion, toujours à l’écoute de tous les êtres. On trouve de nombreuses représentations de Kannon, certaines avec plein de bras, d’autres avec des traits très féminins…

Mais elles ont toutes un point commun : pour reconnaitre si un Bodhisattva est Kannon, il faut regarder sa coiffe. Si vous y trouvez un petit Bouddha, il s’agit bien de Kannon. Ce petit Bouddha représente Amida Nyorai, que Kannon garde toujours à l’esprit.

Statue du Bodhisattva Kannon, Japon

Le nom complet de Kannon est en réalité 観世音 (かんぜおん) (Kanzeon). Nous constatons qu’il est composé de trois kanji :

観 (かん) (kan), qui a le sens de « vue, aspect, apparence, observer » et qu’on retrouve notamment dans 観光 (かんこう) (kankô) : le tourisme

世 (せ) (se), qui a le sens de « monde » et qu’on retrouve notamment dans 世界 (せかい) (sekai) : le monde.

音 (おん) (on), qui veut dire « son » et qui se lit également おと(oto). On le retrouve notamment dans 音楽 (おんがく) (ongaku) : la musique.

Ainsi Kannon est le Bodhisattva qui « Observe les sons du monde », toujours prêt à aider ceux qui sont dans la détresse.

地蔵 (じぞう) ・ Jizô

Statue du Bodhisattva Jizo, entouré de nombreuses autres statues mignones de Jizo

Jizō est l’un des Bodhisattva les plus courants et les plus aimés du Japon. Il a fait le vœu de ne pas devenir Bouddha tant qu’il restera des gens qui souffrent dans les Enfers. Il est connu pour aider les voyageurs ainsi que les enfants morts en bas âge.

Il est représenté sous la forme d’un moine, avec sa robe et son crâne rasé. Il tient souvent un bâton mais est également représenté sans sous la forme d’un personnage tout mignon 😊

Les parents qui ont perdu un enfant lui offrent un bavoir en offrande pour qu’il protège leur enfant.

Il existe bien entendu de nombreux autres différents Bouddha, Bodhisattva et divinités bouddhiques au Japon, tels que l’effrayant Fudō Myōō ou le surprenant Hōzō à l’incroyable coupe afro. Mais ce sera pour une autre fois 😉

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la forme de Bouddhisme la plus répandue au Japon mais encore très peu connue en France, je vous invite à aller visiter mon blog sur le Jôdo Shinshû.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  • Charlotte

    Nous avons lu cet article avant de venir à Kyoto et un grand merci pour toutes ces infos car tout nous a paru tout de suite moins flou dans nos visites !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Voudriez-vous recevoir mon guide pour débutants "Japonais : par où commencer ?" :)