amener son animal de compagnie au Japon, c'est possible, mais c'est compliqué !

Emmener son animal de compagnie au Japon (chien, chat, etc)

Vous partez au Japon et vous désirez emmener votre compagnon à poil/plume/écaille ? Si vous visitez le pays sur une courte durée (entre 2 semaines et 3~4 mois), la meilleure solution sera de lui trouver une nounou bienveillante pour patienter jusqu’à votre retour.
En revanche, si vous partez pour 5~6 mois ou plus, vous envisagez sans doute d’emmener votre animal de compagnie au Japon avec vous.

Dans cet article je vous donne tous mes conseils ainsi que les informations majeures à connaitre avant d’emmener son animal de compagnie au Japon. En effet j’ai moi-même déménagé à Tokyo avec mon chat et connais donc bien les prérequis avant le départ, mais également les choses à prendre en compte pour vivre sur place comme la recherche d’appartement avec animal de compagnie (et ce n’est pas de la tarte).

Emmener son chien ou son chat au Japon : exigences et réglementations

Au Japon, une quarantaine de votre chien ou de votre chat n’est pas nécessaire, à condition de respecter certaines obligations de vaccinations et de remplir correctement les papiers prouvant cette vaccination.
Avant de partir, je suis allée demander conseil à mon vétérinaire français. C’est leur travail et ils sont les mieux à même de vous conseiller sur le sujet alors n’hésitez pas !

Mon véto m’avait conseillé de regarder le site Anivet qui répertorie toutes les obligations avant importation d’un animal  en fonction des pays. Vous pouvez y jeter un œil juste ici.

Pour le Japon, vous devez respecter les obligations mentionnées ici en anglais.

Une puce conforme à la réglementation

Dans tous les cas votre chat ou votre chien aura besoin d’une micropuce conforme aux normes de l’Organisation internationale de normalisation (ISO) 11784 et 11785.

Attention : au moment de l’arrivée au Japon, si le numéro de la micropuce n’est pas confirmé ou si le numéro de la micropuce n’est pas le même que celui figurant sur le certificat d’inspection, l’animal sera soumis à une période de quarantaine de 180 jours ou son entrée au Japon sera refusée.

puce conforme pour entrer au Japon

Vaccination des animaux de compagnie avant le départ au Japon

Votre animal de compagnie aura ensuite besoin de 2 vaccins antirabiques à plus de 31 jours et moins d’un an d’intervalle, ainsi que d’un titrage sérique des anticorps antirabiques effectué après la 2e vaccination.

Attention, vous devez prévoir au minimum 180 jours (6 mois) entre la prise de sang et l’arrivée au Japon (sinon une quarantaine sera pratiquée à l’arrivée). C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé ! Mon départ au Japon s’est décidé en moins de 6 mois. J’ai donc dû laisser mon chat en quarantaine à l’aéroport de Haneda 2 semaines (ça va). Pas de panique, je vous en parle après.
On oublie souvent de le mentionner, mais si la vaccination date d’il y a plus de deux ans…cela ne marchera pas non plus ! Si c’est le cas pour votre animal, demandez une nouvelle vaccination à votre vétérinaire.

les vaccins à faire pour amener votre animal au Japon


Les papiers importants à ne pas oublier ! 

Pour voyager, votre animal a besoin d’un passeport ! Celui-ci doit être délivré par votre vétérinaire. 

Au minimum 40 jours avant votre arrivée, vous devez envoyer une déclaration préalable d’import au service de la MAFF (ministère de l’agriculture de la foret et de la pêche) de votre aéroport d’arrivée. Oui, l’importation d’un animal vivant dépend de ce ministère au même titre que l’importation de nourriture.


Depuis le 1er janvier 2024, vous devez contacter les aéroports de Haneda, de Narita et du Kansai par mail à ces adresses en leur précisant le jour, l’heure de votre arrivée, votre numéro de vol et le type d’animal qui vous accompagne. Voici le document  modèle chien, et  modèle chat à envoyer. Mon conseil est d’en garder la copie sur vous ! On ne sait jamais.

Au service de l’aéroport lors de votre arrivée, vous devrez présenter un certificat vétérinaire (Form AC + ATTACH) attestant que le chien/chat est indemne de rage.
Mais attention, celui-ci doit être rédigé par votre vétérinaire dans les 2 jours avant le départ (suite à un dernier examen) et validé par la direction départementale des services vétérinaires de votre pays d’origine.


Personnellement j’avais checké toutes les dates avec mon vétérinaire et nous avions prévu tous les rendez-vous en même temps bien en amont, en calculant les dates de vaccins, etc.

Une fois au Japon, vous présenterez également au douanier le formulaire définitif de demande d’import, modèle chien, modèle chat.

Vous rêvez d'amener votre chien au Japon ?



Prendre l’avion pour le Japon avec son animal de compagnie

Toutes les compagnies n’acceptent pas les chiens à bord. Renseignez-vous en amont. Certaines espèces, notamment les chiens à museaux plats comme les bouledogues, sont même bannies des avions en raison de leurs difficultés respiratoires.

Lors de la réservation de votre voyage, pensez donc à signaler à la compagnie aérienne de votre choix la présence de votre animal.
Attention aussi, certaines compagnies limitent le nombre d’animaux admis sur un vol. Vous devriez donc faire votre réservation le plus tôt possible.

Bien sûr, le passeport de votre animal doit être à jour ! 

Cela dépend du caractère de votre animal mais, personnellement, j’ai demandé à mon vétérinaire de prescrire à mon chat un calmant adapté car il déteste les transports. Il faut savoir qu’un voyage au Japon, même en vol direct, est extrêmement long depuis la France ! Dans mon cas, il a pu voyager en cabine, dans un sac de voyage conforme et adapté ! Et oui, tous les sacs ne sont pas acceptés en avion. Si vous n’en possédez pas déjà, il va falloir en acheter un.

prendre l'avion avec son chat pour l'amener au Japon

Seuls les petits animaux sont admis en cabine. Le poids maximum autorisé est variable en fonction de la compagnie. Air France/KLM par exemple accepte les chiens et chats dont le poids n’excède pas 8 kg (sac inclus).

Arrivée au Japon et règles de quarantaine 

Quand vous aurez atterri et récupéré vos bagages, vous devrez vous rendre dans la zone de déclaration d’importation d’animaux. Dans mes souvenirs elle est facile à trouver. Dans le pire des cas, il vous suffira de montrer votre boule de poil et ses papiers à un agent qui vous redirigera au bon endroit. Là-bas, votre chien ou votre chat devra passer un contrôle physique et un contrôle de papiers.

Si tous vos papiers (voir “les papiers à ne pas oublier” plus haut) sont en ordre et si les six mois depuis le vaccin antirabique sont passés, alors vous pourrez sortir de l’aéroport avec votre animal. Bravo !

youpi j'ai pu amener mon chien au Japon


Dans le cas contraire, celui-ci devra rester en quarantaine à l’aéroport dans un service spécialisé, à votre charge !

Pour ma part, j’ai dû laisser mon chat 2 semaines dans un bâtiment proche de l’aéroport. Il était enfermé dans une pièce vide d’environ 2m², 24h/24. C’était a moi de lui fournir un lit, des gamelles, de la litière, etc. Le personnel surveille juste les animaux, mais ne leur donne pas à manger. C’est donc à vous de venir TOUS LES JOURS à une heure fixée par l’établissement pour nourrir notre animal (non négociable), de nettoyer sa litière, mais aussi la petite pièce, etc. Ce temps est limité à une heure. Vous pouvez sans peine imaginer la tristesse du chat ou du chien laissé seul dans une pièce aussi petite pendant des jours et des jours !
Il est également possible de laisser votre animal dans une sorte de service s’occupant totalement de lui, mais les coûts sont énormes.

Alors vraiment, assurez-vous que tous vos papiers soient en ordre avant votre départ ! Pour le bien de votre porte monnaie et pour celui de votre compagnon à quatre pattes.

Emmener son animal de compagnie exotique au Japon : tortue, oiseau, serpent…

Les grenouilles (amphibiens), les serpents (reptiles), etc., que vous apportez de l’étranger ne sont pas soumis à une inspection de quarantaine à leur arrivée au Japon. Je vous conseille tout de même de vous renseigner auprès du service de quarantaine de l’aéroport par mail.

animal exotique à amener au Japon


En revanche les poissons, lapins, cochons, oiseaux et autres animaux sont tous soumis à une quarantaine. Il est donc important de vous renseigner sur ce site en anglais !

En cas de doute ou problème sur une procédure, vous pouvez également contacter l’ambassade du Japon en France qui pourra vous renseigner.

Voilà, cet article est déjà long donc je m’arrête ici, mais si vous souhaitez une deuxième partie qui vous explique comment trouver un appartement qui accepte les animaux au Japon, ou à quoi vous attendre côté vétérinaire, parcs à chiens, règles dans les transports en commun… demandez-le-moi dans les commentaires ! 

Isabelle VANSTEENKISTE

Isabelle est journaliste au Japon depuis plus de 4 ans. Directrice éditoriale de Lepetitjournal.com Tokyo, un média pour expatriés français, elle travaille également comme freelance pour divers médias et a publié un thriller se déroulant au Japon : Kuro Neko.

2 commentaires

  • Avatar

    Julia

    Merci pour toutes ces infos. Pourriez-vous me dire comment fait-on pour faire valider le certificat vétérinaire par la direction départementale des services vétérinaires de France avant le départ ? Doit-on s’y déplacer et où ? Est-ce notre vétérinaire qui s’en charge ?
    Merci !

    • Isabelle - Cours de Japonais

      Isabelle - Cours de Japonais

      Je ne me souviens pas y être passée, mais en regardant les informations en ligne, j’ai trouvé ça :
      La dernière étape consiste à faire légaliser par l’un des vétérinaires officiels de la DDPP75 tous les documents si le vétérinaire qui a établi le certificat exerce à Paris, c’est à dire à faire vérifier que toutes les conditions sanitaires ont bien été respectées et les documents correctement remplis.
      Pour ce faire, les détenteurs doivent prendre rendez-vous, au moins deux jours ouvrés à l’avance , en appelant le 01 40 27 16 00. La certification se déroule à la DDPP 75 : 8, rue Froissart 75003 Paris.
      Lors du rendez-vous, les détenteurs doivent présenter, en version originale :
      les documents d’identification de leur animal ;
      le passeport, à jour des informations, vaccinations et traitements exigés ;
      les résultats des analyses exigées dans le certificat, contresignés par le vétérinaire traitant ;
      tout autre document qui devrait être légalisé par un vétérinaire officiel (permis d’importation, photocopie des pages vaccination, etc) ou exigé dans le certificat (exemple : attestation écrite du propriétaire) ;
      le certificat officiel, dûment rempli, daté, signé et tamponné par leur vétérinaire ;
      Le certificat présenté à la signature des vétérinaires officiels doit être en langue française (ou bilingue français/langue du pays de destination, les deux versions figurant sur le même document, grâce à une traduction paragraphe par paragraphe), l’éventuelle traduction préalable étant de la responsabilité du détenteur des animaux . Seule la version française est légalisée.

      Comme je ne m’en souviens pas c’est que ça n’a pas dû poser beaucoup de problèmes, mais a priori oui c’est à toi d’y aller après avoir obtenu les docs de son véto (l’exemple ci-dessus est pour Paris).
      Dans tous les cas, tu peux demander à ton vétérinaire de te conseiller et t’aider sur les démarches car c’est ce que j’avais fait 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *