Menu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Végétarien ou Vegan au Japon : petit guide de survie

Être végétarien ou vegan au Japon : casse-tête ou non ? Aujourd’hui je souhaite partager avec vous un maximum de ressource pour profiter de votre voyage au Japon sans vous prendre la tête au sujet de vos repas. Au programme : mon expérience de végane au Japon, mes 30 + 1 meilleures adresses de restaurants végétariens au Japon, le vocabulaire vegan japonais et même des idées de recette !!  ?

Et oui, certains d’entre vous le savent déjà, je suis devenue végétarienne en 2016. Avant cela, j’étais déjà partie 9 fois au Japon, pour une durée totale de plus d’un an. Je n’avais alors aucune contrainte alimentaire, aucune allergie.

Lorsque j’y suis retournée en 2017 pour faire un road trip de 3 semaines dans le Kansai, j’ai été confrontée à de premières difficultés, mais rien d’insurmontable puisqu’en retirant simplement la viande et le poisson de mon alimentation, il m’était encore tout à fait possible de m’alimenter facilement au Japon. C’est également ce que j’ai constaté lors de mon séjour de 6 mois à Kyōto en 2018, où ma seule réelle difficulté a été de trouver des légumineuses dans les supermarchés ?.  

Néanmoins, lorsque je suis revenue au Japon à l’automne 2022, j’étais passée sur une tendance plus végane (sans œuf ni lait animal), et là c’était une tout autre paire de manches ! Heureusement pour moi (et pour vous qui lisez cet article !), le Japon regorge désormais de nombreux excellents restaurants végétariens et véganes dans tout l’archipel (ou presque). 

Être végétarien ou vegan au Japon

Évolution des options végétariennes au Japon

Il y a quelques années, il était encore difficile d’accéder à des plats végétariens ou véganes au Japon. Cependant, suite à la tenue des Jeux Olympiques en 2021 et donc à l’attente de nombreux touristes étrangers (qui n’ont finalement jamais pu venir…), les options se sont multipliées, notamment dans les grandes villes.

un bon repas végétarien japonais

On notera par contre que les Japonais ne comprennent pas encore tous le mot « végétarien », et encore moins les termes plus spécifiques comme « vegan » ou « gluten-free », donc ne vous attendez pas à pouvoir entrer dans n’importe quel resto et à commander un plat sur mesure. D’ailleurs, les Japonais n’ont pas cette culture du « sur mesure » au restaurant ; c’est assez mal vu de demander à retirer un ingrédient du plat, donc je ne vous le recommande pas.

Dans les campagnes c’est encore pire : il est quasiment impossible de trouver un restaurant proposant une option sans viande ou sans poisson. D’autant plus que le dashi (bouillon fait avec du poisson) est à la base de nombreux plats japonais.

À la place, si vous suivez un régime particulier ou que vous avez des allergies, il est préférable de sélectionner par avance les établissements qui vous seront adaptés (cf. la liste ci-dessous avec mes recommandations).

Konbini et supermarchés

Concernant les konbini et supermarchés (vous n’allez sûrement pas manger tous vos repas au restaurant), ne vous attendez pas à avoir des rayons végé comme chez nous. Bien que j’ai constaté une évolution suite aux Jeux Olympiques, ce n’est pas encore la panacée, et dans certains supermarchés de quartier, vous ne trouverez AUCUNE option sans viande ou poisson. Lors de mon séjour à Tōkyō en novembre 2022, j’ai passé littéralement 1h dans un supermarché à chercher un plat végétarien, sans succès. Je me suis rabattue sur des spaghettis sauce tomate, car je n’avais pas d’autre option.

Néanmoins, vous pourrez souvent trouver des onigiri avec seulement du riz et une algue dans les konbini. C’est loin d’être le plat le plus succulent, surtout lorsque vous devez en manger plusieurs jours d’affilée en pleine campagne, mais ça dépanne bien. ?

Je vous recommande également d’apprendre les kanji de base faisant référence à la viande, poisson, œuf, lait et toute autre allergie que vous pourriez avoir (blé, etc.), afin de bien scruter les étiquettes derrière les produits. En effet, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai eu la désillusion de voir écrit « Plat de légumes » sur le devant du produit, et de constater qu’il y avait en réalité du poisson, ou encore plus souvent du poulet caché à l’intérieur. Même dans les « soupes de légumes » ! ? ?

En cas d’urgence, vous pourrez toujours compter sur les restaurants indiens qui sont baignés dans la culture végétarienne et pourront vous dépanner avec un dahl de lentilles ou autre plat végé. Pas très typique du Japon, mais ça peut être sympa comme expérience lors d’un long voyage !

Manger végétarien au Japon : mes recommandations

Applications pour vegan et végétariens au Japon

Il existe une super application que vous pourrez télécharger avant de partir en voyage et qui est devenue pour moi un indispensable !

Il s’agit de Happy Cow. Si vous ne la connaissiez pas déjà, cette app répertorie les restaurants, cafés, etc. vegan dans plus de 180 pays !

Autre possibilité : simplement taper ベジタリアン (végétarien) sur Google Maps en cherchant dans le quartier où vous vous trouvez, vous aurez parfois de bonnes surprises.

Les restaurants avec option végétarienne facile à trouver

Si vous êtes dans un groupe d’amis ou en famille et que l’option totalement végane n’est pas de mise, alors vous pouvez trouver également divers endroits délicieux avec option végétarienne ou végane. 

restaurant indien au Japon : une bonne option pour les végétariens

Je pense par exemple à Coco Ichibanya qui propose un steak vegan en option avec leur curry végétal. Attention tout de même, ce n’est pas le cas partout ! Il faut bien vérifier si cet établissement possède le menu spécial végétarien. 

Comme je vous le disais, les restaurants indiens sont aussi une bonne option pour satisfaire tout le monde. ?


Maintenant, laissez-moi partager avec vous les restaurants vegan ou végétariens du Japon que j’ai moi-même testé et approuvé !

Les meilleurs restaurants végétariens de Tōkyō ?

Si vous cherchez de bonnes adresses à Tôkyô, sachez que j’en ai des tonnes !! C’est pourquoi, plutôt que de vous proposer ici un article à rallonge, j’ai regroupé ces adresses dans un article spécifique :
? Top des restos vegan et végétariens de Tôkyô!?

Les 21 meilleurs restaurants végétariens de Kyōto : 



? TowZen

C’est simple : il s’agit des meilleurs rāmen de ma vie (tout confondu).

Ce petit restaurant perdu au beau milieu d’un quartier résidentiel au nord de Kyōto ne paye pas de mine d’extérieur, et pourtant je n’hésiterai plus à faire 30min de transport pour m’y rendre. La carte n’est composée que de deux plats : un rāmen forestier aux champignons, et un rāmen épicé.

J’ai testé le forestier, et Greg l’épicé. Nous sommes tous les deux unanimes pour dire que ce sont les meilleurs rāmen de notre vie, et c’est clairement devenu notre restaurant préféré du Japon.

Les photos et vidéos sont interdites dans le restaurant pour préserver un cadre tranquille et de qualité, ce qui explique que vous aurez du mal à en trouver sur internet.

Adresse : 13-4 Shimogamo Higashitakagicho, Sakyo Ward, Kyōto, 606-0865


_____________

? Itadakizen

Notre seconde adresse préférée au Japon. Situé dans un quartier très calme, à proximité du Kitano Tenman-gu, vous apprécierez déjà la bâtisse en elle-même, très ancienne et refaite avec soin.

La carte change légèrement au fil des saisons, donc je ne peux pas garantir de ce que vous y trouverez lors de votre séjour. De notre côté, nous avons testé les sushis, rouleaux de printemps, soupe miso, et mon péché mignon : les onigiri grillées ?  Leurs desserts sont également très bons.

J’ai d’ailleurs appris qu’ils ont ouvert une succursale à Londres et à Paris, donc si vous y passez avant moi, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Adresse : 199-1 Nibancho, Kamigyo Ward, Kyōto, 602-8344


_____________

? Nijiya

Un izakaya qui ne comporte que 6 places et qui sert une cuisine très raffinée, excellente et vegan ? C’est évidemment pris d’assaut par les touristes ?​ Nous nous sommes faits avoir le 1er soir et sommes donc revenus le lendemain dès l’ouverture afin de nous assurer une place. Cela en valait vraiment la peine car c’est désormais l’une de mes adresses préférées à Kyōto. Tout y était excellent, je vous la recommande les yeux fermés.

Adresse : Japon, 〒604-8022 Kyōto, Nakagyo Ward, Minamikurumayacho, 287 木屋町会館 1階


_____________

? Ren

L’une des meilleures adresses vegan de Kyōto, et de loin ! Vous y trouverez une cuisine typiquement japonaise avec des plats familiaux tels que le nabe (pot au feu), l’unagi (anguille grillée), ou encore du katsu don (porc pané sur du riz). Bien sûr tout est 100% végétal, donc aucun risque de tomber sur de la viande ou du poisson ?​ Les tenancières sont adorables et feront tout pour vous mettre à l’aise. Par contre attention, comme à peu près partout : l’endroit est petit et est souvent complet, donc allez-y en début de service !

Adresse : 12-7 Mibubojocho, Nakagyo Ward, Kyōto, 604-8804

_____________

? Izusen – Temple Daitoku-ji

Si vous avez toujours rêvé de goûter à la cuisine traditionnelle des moines bouddhistes (appelée shojin ryori en japonais), il faut absolument que vous vous rendiez au Izusen ! Ce restaurant est en effet situé au sein du complexe monastique du Daitoku-ji, au nord de Kyōto. Le menu y est 100% végétal, et la cuisine est très raffinée. Vous aurez le choix entre plusieurs formules, dont le prix augmente en fonction du nombre de plats proposés. Au-delà d’un simple repas, c’est une véritable expérience culinaire que vous allez vivre en vous y rendant. Malgré les prix élevés (entre 3000 et 5000 yens), je ne peux que vous le recommander.

Adresse : 603-8231 Kyōto, Kita Ward, Murasakino Daitokujicho, 4


_____________

? Gyoza ChaoChao

Il y a plusieurs établissements ChaoChao à Kyōto. Je n’ai testé que celui de Shijo Kawaramachi, donc je vais vous parler de celui-ci. Tout le concept est dans le nom : il s’agit d’un restaurant de gyoza ! Et bien sûr, on ne se limite pas aux simples gyozas classiques. Ici il y en a pour tous les goûts : avec ou sans viande, végétarien ou vegan, chacun y trouvera son compte.

Avec Greg, nos préférés sont ceux à la pomme de terre et aux pickles shibazuke. Vous trouverez une carte entière « No Meat Gyoza » rédigée en anglais pour vous indiquer lesquels sont végétariens.

L’ambiance y est très conviviale, et c’est donc tout naturellement devenu une adresse appréciée des locaux. Il vous faudra sans doute faire la queue dehors pendant 30 ou 40min avant de pouvoir rentrer.

Adresse : 600-8021 Kyōto, Shimogyo Ward, Junpucho, 312-1


_____________

? Book and Vege OyOy

Nous n’avons testé que le plat complet vegan à 1850 Yen qui était excellent mais a mis énormément de temps à arriver, alors que nous étions les premiers clients et que notre commande était identique à tous les trois. Je ne peux pas dire si le service est toujours lent ou si c’était exceptionnel, mais c’est un point à prendre en compte si vous êtes pressés. En dehors de ça, c’était très bon. Il faudra que je revienne tester les desserts (pas tous vegan par contre) ?​

Adresse : Japon, 〒604-8172 Kyōto, Nakagyo Ward, Banocho, 586-2 新風館 1F

_____________

? Saishuan Shiraki

Une adresse très atypique cette fois-ci, puisque vous dînerez… dans le salon d’une dame ? 

En effet, la patronne et unique employée a reconverti une partie de sa maison en izakaya. 

Pour rappel, un izakaya est une sorte de bar à tapas japonais. Il faut donc commander plusieurs petits plats à partager entre les différents convives. C’est généralement plus cher qu’un restaurant classique, mais c’est une expérience typiquement japonaise, à faire absolument lors d’un voyage au Japon !

Ici au Saishuan Shiraki, l’entrée du restaurant est un peu intimidante puisqu’elle est située au fond d’une allée résidentielle. Mais un noren blanc (rideau) avec le nom 菜酒庵 しら木 écrit à la verticale vous indiquera que vous êtes au bon endroit.

Une fois la porte poussée, c’est à un comptoir que vous commanderez à l’aide d’une tablette (tout est traduit en anglais et accompagné de photos), et que vous mangerez tout en discutant avec la gentille cuisinière (en anglais ou japonais).

Une partie du menu est végétarienne et végane. Comme nous n’avions pas très faim ce jour-là, nous n’avons pu tester que trois plats, mais ils étaient tous bons.

Adresse : 420-3 Funayacho, Kyōto, 604-0985


_____________

? ENGINE RAMEN

Quand j’ai vu la file d’attente pour accéder à ce restaurant, je n’en croyais pas mes yeux ?​ Le personnel du resto vous donnera un ticket numéroté et vous appellera lorsqu’une table sera libre pour vous, mais attention : dans le meilleur des cas vous n’attendrez « que » 20~30mn », dans le pire des cas cela peut être largement plus d’1h. Donc si vous souhaitez tester ces râmen (certes bons, mais loin d’être aussi exceptionnels que ceux du TowZen), il vous faudra soit arriver extrêmement tôt, soit vous armer de patience et prévoir votre soirée ?​

Adresse : 580-2 Nakanocho, Nakagyo Ward, Kyōto, 604-8042

_____________

? Tokkyu Ramen

Un restaurant tenu par un couple de Japonais et qui, à notre grande surprise, propose une option végane. Vu de l’extérieur, je ne serais jamais rentrée dedans, car il a tout du petit resto de quartier typiquement japonais. Je n’aurais donc jamais pensé qu’il puisse y avoir une option sans viande, qui plus est excellente et pas chère (950 yens). Une très bonne surprise dans le quartier touristique de Gion.

Le restaurant est minuscule (seulement quelques sièges au comptoir), donc faites attention si vous venez à plusieurs.

Adresse : 30-4 Bishamoncho, Higashiyama Ward, Kyōto, 605-0812


_____________

? Pelgag

Ce petit restaurant est quasiment introuvable sans connaître l’adresse car il est situé à l’étage d’un immeuble assez étroit. Nous y sommes allés à deux reprises car c’est l’un des moins bondés du quartier (les autres restaurants vegan sont vite pris d’assaut par les touristes). La cuisine y est simple mais plutôt bonne. Vous y trouverez notamment du riz frit aux légumes et un soda au sakura que je vous recommande.
A coté de certaines tables, des carnets de croquis sont mis à la disposition des clients pour y laisser une trace de notre passage. Si vous parvenez à trouver les guguss bizarres de Greg, envoyez-nous une photo ! ?

Adresse : Japon, 〒604-8041 Kyōto, Nakagyo Ward, Uraderacho, 607‐19 ヴァントワビル3階

_____________

? OKI

Le OKI n’est pas que mon coup de cœur ! C’est celui de toute l’équipe. Après avoir passé plusieurs semaines à Kyôto dans le cadre de notre voyage scolaire, nous avions la nostalgie de la cuisine occidentale, et le OKI a su nous combler, notamment avec ses délcieux légumes à la méditerranéenne. La cuisine était délicieuse, l’ambiance au top, bref, un restaurant végétarien à ne pas louper si vous êtes de passage à Kyōto et que vous voulez changer du japonais traditionnel.

Adresse : 411 Iwatoyamacho, Shimogyo Ward, Kyōto, 600-8445

_____________

? Common Well

Un hamburger ou un hot dog vegan à déguster dans une ambiance très chic ? Pourquoi pas ! La cuisine en elle-même n’était pas dingue, mais nous avons beaucoup discuté avec l’une des serveuses qui était fan de la France, donc je mets une bonne note pour l’ambiance et la déco ?​

Adresse : Japon, 〒604-8114 Kyōto, Nakagyo Ward, Kabutoyacho, 393番地

_____________

? Premarché Alternative Dinner

Créé par le même fondateur que le fabuleux glacier Premarché Gelateria (voir ci-dessous), le Premarché Alternative Dinner offre une belle carte végane, ainsi qu’une chocolaterie végane au rez-de-chaussée (que nous n’avons pas testé). Nous nous sommes laissés tentés par des hamburgers : le mien était très bon, celui de Greg un peu moins incroyable, mais c’est une bonne adresse à connaître si vous êtes du côté de Sanjō.

Adresse : Japon, 〒604-8332 Kyōto, Nakagyo Ward, Hashinishicho, 672 2F

_____________

? Ain Soph. Journey

Il s’agit d’une chaîne de restaurants végane au Japon. Nous n’avons testé que celui de Kyoto qui est idéalement situé près des arcades commerciales. Ici on est sur un type de cuisine à l’Occidentale, avec des burgers, frites, salades, ou encore des tortillas. Leurs pancakes et glaces sont très réputés, mais nous n’avons pas eu l’occasion de les goûter.

Nous avions pris un burger « crispy soy chicken » avec frites. Comme souvent au Japon : la taille n’est pas énorme, mais c’était suffisant pour nous.

Côté prix, comptez entre 1000 et 1650 yens pour les plats, et 500 à 770 yens pour les sides (salades, soupes, omelettes de tofu…).

Adresse : 604-8042 Kyōto, Nakagyo Ward, Nakanocho, 538-6

_____________

? Whitely

Au fond du 3ème étage du centre commercial Daimaru, entre deux magasins de lingerie, vous trouverez ce joli petit café nommé Whitely. Ils y servent une cuisine à l’occidentale, 100% vegan. J’ai testé le plat de « saucisses », mais comme vous pouvez le voir sur la photo, il s’agissait plutôt de « bouts de fausse viande » plutôt qu’une réelle saucisse. Les portions ne sot pas très grandes mais les glaces sont très sympa.

Adresse : Japon, 〒600-8007 Kyōto, Shimogyo Ward, Tachiuri Nishimachi, 79番地 大丸京都店 3F

_____________

? Kitten Company Cafe

Ce restaurant vegan nous a dépannés plusieurs fois lorsque nous n’avions pas d’autre option végétarienne à proximité (dans le quartier de Gojo). Les portions sont très petites (nous avons dû commander chacun 2 sandwichs pita à 700 yens pour avoir un repas « normal » alors que nous ne sommes pas des gros mangeurs), mais leurs desserts sont excellents. La décoration plaira aux amateurs de chats (spoiler alerte : il y en a jusque dans les toilettes !).

Adresse : 600-8170 Kyōto, Shimogyo Ward, 五条烏丸西入る上諏訪町294-1


_____________

? CoCo Ichibanya Karasuma Gojo

Je vous en parlais plus haut : certains restaurants de la chaîne Coco Ichibanya proposent des currys végétaux et des steaks vegan en option. C’est le cas de celui situé à Karasuma Gojo. Ce que j’aime avec les CoCo, c’est la possibilité de rajouter des légumes en plus, en fonction des envies. Ça permet de varier les goûts tout en gardant la même base végane.

Adresse : 411 Matsuyacho, Shimogyo Ward, Kyōto, 600-8105


_____________

? Sentido

Une adresse qui dépanne bien si vous êtes au centre-ville de Kyōto et que vous souhaitez manger sur le pouce des tartines d’houmous ou autres plats à l’occidentale. Ils sont spécialisés dans le café et les jus bio, donc avis aux amateurs !

Adresse : Japon, 〒604-8187 Kyōto, Nakagyo Ward, Sasayacho, 445 日宝烏丸ビル 1F

_____________

? RAI

petit pain vapeur (nikuman) vegan

Quand on m’a dit qu’il existait une boutique qui vend des petits nikuman (pains vapeur) vegan à Kyōto, j’ai évidemment voulu tester ! La carte est écrite à la main et seulement en japonais, et bien sûr le restaurateur ne parle pas un mot d’anglais, donc si vous n’avez pas du tout de notions de japonais cela peut s’avérer compliqué. Mais le jeu en vaut la chandelle car les nikuman sont juste excellents ?​ Bon à savoir : il les vend aussi congelés. Si jamais vous comptez passer quelques jours ou semaines à Kyōto, cela peut être un bon plan car ils ne sont vraiment pas chers.

Adresse : 14-33 Wakicho, Shimogyo Ward, Kyōto, 600-8834

_____________

? Mandaracha 曼荼羅茶

Un Français qui ouvre un café-concert vegan dans le vieux Kyōto ? Évidemment il fallait que j’aille voir ça !

Spécialisé dans le thé, vous pourrez y déguster d’excellents produits japonais, tout en vous faisant conseiller en français par le patron. Si vous avez la chance de tomber un jour de concert de koto, vous pourrez accompagner l’expérience d’une pâtisserie végane. De quoi passer un moment inoubliable dans ce lieu chaleureux et bienveillant.

Adresse : 278-1 Yamashirocho, Higashiyama Ward, Kyōto 605-0831

En bonus : le meilleur glacier vegan du Japon

? Premarché Gelateria

toute l'équipe profite à fond des restos vegan japonais

Si vous ne consommez plus de lait animal et que vous rêvez de déguster une bonne glace crémeuse et originale, je ne peux que vous recommander cette adresse ! Tous leurs produits ne sont pas vegan, mais il y a déjà beaucoup de choix, tous plus originaux les uns que les autres (sésame noir, matcha, soja grillé, prune ume, sucre brun, mso blanc, noix de coco, pistache, chocolat…). Comptez 600 yens pour deux boules. À noter qu’ils proposent également des cornets sans gluten, et une épicerie de produits bio si vous souhaitez faire quelques emplettes.

Adresse : 604-8331 Kyōto, Nakagyo Ward, Ontomocho, 308

Les meilleurs restaurants végétariens dans les autres régions du Japon : 

? OKO Fun Okonomiyaki Bar – Ōsaka

Cette adresse nous a été recommandée par notre amie Japonaise végane. Il s’agit d’un tout petit restaurant (une douzaine de places environ), niché dans un immeuble d’Ōsaka. Si vous avez toujours rêvé de tester des okonomiyaki sans avoir la mauvaise surprise de retrouver de la viande ou du poisson dedans alors que vous aviez demandé du végétarien (anecdote réelle), ne prenez pas de risque et allez directement chez OKO ! Le restaurant est tenu par une seule personne : une Japonaise adorable qui parle très bien anglais. L’intégralité du menu est en anglais, et il ne faut pas hésiter à discuter avec la patronne pour expliquer votre régime particulier ou vos allergies si besoin.

La carte propose à la fois de la viande, mais aussi des options végétariennes et vegan. Tout le monde y trouvera son compte, d’autant plus que tout est 100% Gluten Free.

Les portions sont très généreuses et la politique anti-gaspillage de la maison permet d’emporter chez vous vos restes. C’est ce que nous avons fait avec Greg, et au final nous avons mangé sur deux repas nos énormes okonomiyaki.

Pour les prix, comptez 1480 yens pour la taille M et 2200 yens pour la taille L. La taille M nous a suffi à faire 2 repas dessus chacun, mais nous ne sommes pas des gros mangeurs.

Attention tout de même : comme la patronne est toute seule, le temps de service est assez long. Si vous venez à plusieurs, vous risquez d’attendre un bon moment également pour avoir une place.

Adresse : 542-0083 Ōsaka, Chuo Ward, Higashishinsaibashi, 1 Chome−13−9 2F

_____________

? Kitchen market Uka – Ōsaka

Pour une belle journée ensoleillée à Ōsaka, je vous recommande d’aller récupérer un bentō à emporter chez Kitchen market Uka ! En plus d’être très bons et copieux, le menu est disponible en anglais et propose pas mal de choix. Nous sommes allés manger nos bentō dans le petit parc à quelques minutes à pieds de la boutique, et les vendeuses ont gentiment accepté de récupérer nos boîtes vides (car évidemment pas de poubelle à proximité). Une adresse très sympathique !

Adresse : Japon, 〒540-0025 Ōsaka, Chuo Ward, Tokuicho, 1 Chome−3−2

_____________

? Naramachi vegan Nabi – Nara

Dans la vieille ville de Nara, derrière un joli noren se cache un petit restaurant qui ne paye pas de mine mais est pourtant 100% vegan. Vous pourrez soit manger sur place (beaucoup plus cher), soit opter pour un bentō à emporter. c’est ce que nous avons fait, et c’était tout bonnement excellent ! La restauratrice nous a recommandé d’aller déguster notre repas au bord du lac pas très loin de sa boutique, et la vue était époustouflante. Le seul petit bémol : le service est extrêmement lent, donc ne soyez pas pressés ?​

Adresse : 14-1 Higashijodocho, Nara, 630-8344

_____________

? Shuvi du Bar – Tottori

Lorsque je suis arrivée dans ce restaurant et que j’ai dit au patron que j’étais agréablement surprise de trouver une option végétarienne à Tottori, il m’a répondu que c’est exactement dans ce but qu’il avait décidé de proposer un steak vegan à son menu, à intégrer dans n’importe lequel de ses burgers !

Cela signifie que vous pouvez choisir parmi les 8 burgers de la carte celui que vous voulez, et au lieu d’avoir un steak de bœuf vous aurez un « vegan patty », c’est-à-dire un steak végétal. Quelle bonne idée !

J’ai testé l’ALT Burger, et j’ai été bluffée. C’est l’un des meilleurs burgers que j’ai mangés de ma vie, et clairement le meilleur au Japon. Dommage qu’il soit situé à Tottori ? 

Adresse :  2 Chome-41 Tomiyasu, Tottori, 680-0845

_____________

? Ookina Ki (おおきな木) – Rive Ouest du Lac Biwa

Parfois le hasard fait bien les choses. Alors que j’étais en road trip dans la préfecture de Shiga avec deux amies Japonaises, nous ne trouvions aucun restaurant ni konbini dans lesquels j’aurais pu manger, ne serait-ce que végétarien. J’en étais à me dire que j’allais sauter le déjeuner et les regarder manger, quand soudain je trouve cette adresse perdue dans la campagne, le long de la rive ouest du Lac Biwa. Ni une ni deux : nous fonçons voir. À notre grande surprise, nous sommes arrivés dans une jolie maison ancienne, perdue dans un écrin de forêt, sans trop d’indications. Il s’agissait de la maison de la patronne dont le rez-de-chaussée a été converti en salle de restaurant. Les toilettes sont à l’étage (probablement ses WC personnels).

Étant seule pour gérer la cuisine et la salle, la carte est restreinte, mais très appétissante. Tout y est vegan, et le menu est partiellement traduit en anglais.

Nous avons tous opté pour le menu du jour avec des croquettes de « poisson ». Mes deux amies Japonaises étaient choquées du goût et de la texture de ces croquettes ; pendant l’entièreté du repas, elles étaient persuadées qu’il s’agissait de vrai poisson, et me disaient que je ne devrais pas en manger, car il y devait y avoir une erreur quelque part. De mon côté, j’avais bien vérifié plusieurs fois et j’étais catégorique : c’est vegan ! À la fin du repas, elles ont demandé confirmation auprès de la cuisinière. Elle nous a expliqué qu’effectivement, tous ses plats sont exclusivement faits à base de végétaux. C’était de loin le meilleur « faux poisson » que j’ai jamais mangé ! En complément, nous avons tous pris une petite tarte aux fruits, et là encore c’était bluffant, tant par le goût que la texture.

Le menu du midi a l’air de changer régulièrement, car tout est de saison. Le prix est de 1200 yens (hors dessert), et c’est relativement copieux.

Pour vous y rendre, il vous faudra obligatoirement une voiture. Un parking gratuit est situé juste en face du restaurant.

Adresse : 1041-2 Kitahira, Otsu, Shiga 520-0503

_____________

? Kitchen Yuka 雪花 – Yakushima

Adresse : 930-5 Hara, Yakushima, Kumage District, Kagoshima 891-4403

Qui a eu l’idée saugrenue d’implanter un restaurant vegan sur la toute petite île de Yakushima ? … Ma meilleure amie japonaise Yuka bien sûr 😉 Je me demande d’ailleurs bien auprès de qui elle a eu l’idée de ne plus manger de viande, hum hum.

Ce petit bout de femme m’impressionnera toujours : originaire de Tôkyô, elle a tout plaqué pour aller s’installer au milieu de la nature verdoyante, à Yakushima. Là-bas, elle a créé son restaurant vegan pour représenter ses valeurs : bio, local, de saison, sans sucre ajouté, et fait main. Aimant les challenges, elle s’est formée en cuisine végétale et présente à sa carte une cuisine fusionnant Japon et Occident.

Le menu changeant chaque semaine, je ne peux pas vous dire ce que vous y mangerez en y allant, mais je peux vous dire que la pizza teriyaki que j’ai mangée lorsque j’y suis passée était tout bonnement fabuleuse. Ses desserts sont également très bons.

Sa spécialité est la glace parfait version végane : les habitants de l’île font le déplacement exprès pour venir en déguster en famille. À tester absolument si vous êtes de passage à Yakushima ! Et dites à Yuka que vous venez de la part de Sophie, elle en sera ravie 🙂 

Attention tout de même aux horaires, car ils peuvent changer d’une semaine à l’autre. Une voiture est nécessaire pour vous y rendre (parking gratuit devant le restaurant).
l

_____________

? ふく福 (Fukufuku) – Aéroport de Kagoshima

Le restaurant n’affiche de lui-même aucun plat végétarien ou vegan, mais ils ont été très accommodants et adorables, pour peu que vous puissiez leur expliquer votre situation en japonais. Nous avions demandé un menu Tempura sans la crevette, et ils nous ont servi uniquement des tempuras aux légumes, avec un bol de riz. Y étant allé 2 fois, la première fois le chef est venu en personne nous expliquer qu’il y a du poisson dans la base de dashi utilisée pour la sauce à tempura, et que si nous n’en voulions pas, il nous conseillait de tremper nos tempuras dans un mélange d’épices japonaises. Nous avons beaucoup apprécié cette petite attention, et c’est ce qui nous a fait revenir une seconde fois, lors de notre départ de Kagoshima. Si vous ne prenez pas la sauce à base de dashi, votre repas sera 100% vegan.

Adresse : 899-6494 Kagoshima, Kirishima, Mizobechofumoto, 822 内 Kagoshima Airport

_____________

? Vegetus Sara – Kagoshima

Peu d’options végétariennes sur la petite ville de Kagoshima, mais celle-ci vaut vraiment le détour ! Déjà rien que pour l’ambiance : le restaurant fait en réalité partie de la maison du petit couple âgé que forment les deux gérants. Madame est en cuisine pendant que Monsieur s’occupe de la salle, des réservations par téléphone et des ventes à emporter. La déco est très personnelle et hors du temps, ce qui change de grandes enseignes de chaîne, et ça fait plaisir.

Vous y trouverez un menu vegan (donc végétarien), à l’exception d’un seul plat qui comporte le poisson du jour. Le menu est intégralement écrit en anglais et précise bien quel plat est vegan. Il est également expliqué que tous les ingrédients sont de saison, bio et sans sucre ajouté.

Pour ma part, j’avais commandé un « Sara’s Vegan Set » à 1100 yens composé de 7 portions de légumes variés, du riz brun et une soupe miso, et Greg a testé le Curry de légumes à 880 yens. En dessert nous avons pris des petits biscuits vegan. Tout était excellent, nous vous le recommandons les yeux fermés !

_____________

? Sri Lanka Kagoshima – Kagoshima

Ce restaurant nous a été recommandé par notre amie Japonaise végane. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un restaurant avec une cuisine typée indienne. Nous avons facilement trouvé de quoi manger végétarien/vegan. Le curry était excellent, mais attention à ne pas demander un niveau d’épices trop ambitieux ; Greg a simplement voulu tester le « medium » et c’était absolument immangeable, même pour quelqu’un qui a l’habitude des épices. Donc à moins que vous n’ayez du piment qui coule dans vos veines, restez sur le niveau 1 du curry, il est déjà très bon !

Adresse : 892-0842 Kagoshima, Higashisengokucho, 8−23 天神プラザビル 2F

Le vocabulaire du vegan au Japon

Nous vous avons préparé des petites fiches à télécharger et qui vous permettront d’avoir sur vous une liste de vocabulaire bien pratique pour commander vegan ou chercher des options végétariennes au konbini par exemple.

Végétarien ce dit ベジタリアン (bejitarian) et vegan se dit ヴィーガン (biigan), mais ce mot n’est pas encore très connu du Japonais lambda ! Si vous l’employez, vous ne serez pas forcément compris.

Vous pouvez plutôt utiliser le terme de shôjin ryôri (精進料理). C’est ainsi qu’est nommé l’assortiment de plats végétariens servis traditionnellement dans des temples et sanctuaires japonais. ?

restaurant végan au Japon

Et si vous souhaitez repérer les mots-clés importants sur le menu, voici quelques indications : 

  • dashi (出汁 / だし)
  • œufs (卵 / たまご tamago)
  • lait de vache (牛乳 / ぎゅうにゅう gyûnyû)
  • viande (肉 / にく niku)
  • porc (豚 / ぶた buta)
  • poulet (鳥肉 ou チキン / toriniku ou chikin)
  • poisson (魚 / さかな sakana)
  • miel (蜂蜜 / はちみつ hachimitsu)
  • alcool (酒 / さけ sake)
  • blé (小麦 / こむぎ komugi)
  • gluten free (グルテンフリー / gurutenfurii) 

Fiches pratiques à télécharger et à imprimer

Ce pack contient :

– Une liste d’ingrédients à personnaliser selon vos habitudes alimentaires

– Une liste à compléter selon les ingrédients que vous pouvez/voulez ou pas manger

– Des phrases utiles pour les végétariens au Japon

– Des phrases utiles pour les vegan au Japon

Remplissez le formulaire ci-dessous pour le recevoir par mail !

Faire la cuisine : plats végétariens et vegan japonais

La cuisine japonaise traditionnelle utilise beaucoup de poisson, d’œufs, de porc, etc.

Voilà donc quelques recommandations si vous voulez vous préparer de bonnes recettes japonaises, garanties véganes ou végétariennes !

Recommandations de base

Lait de soja au Japon
  • Le dashi de shiitake et de kombu peut remplacer le dashi « classique » à base de poisson pour vos soupes miso ou autres bouillons. Et oui, attention, toutes les soupes misos ne sont pas végétariennes ! (voir ci-dessous dans « les pièges à éviter ».)
  • Le lait de soja (豆乳) peut remplacer le lait. On en trouve dans tous les supermarchés au Japon (se référer aux fiches pour les kanji).
  • Les mochi, les daifuku ou toute pâtisserie à base de mochi sont normalement véganes dans leurs versions de bases (quand elles sont fourrées à l’anko par exemple).
  • Les légumes… ça tombe sous le sens, mais c’est sans doute l’occasion pour vous de découvrir et de cuisiner des légumes japonais dont vous n’avez pas l’habitude en France (voir recettes plus bas).


Les pièges à éviter ?

  • Le dashi à base de poisson est présent dans quasiment tous les bouillons de soupes : udon, sauce tsuyu dans laquelle on trempe les soba, poches de tofu frit des inari, etc. ; prudence donc !
  • Les korokke : même les korokke à la pomme de terre peuvent cacher de la viande, n’hésitez pas à bien demander (en général ils disent « oui il y en a, mais un tout petit peu » ?).
  • Comme en France, attention si vous achetez des nouilles fraiches : certaines contiennent des œufs (bien vérifier dans la liste des ingrédients).
  • Les pâtisseries françaises : comme en France, il y a de fortes chances qu’elles contiennent du lait, des œufs ou du beurre. En général les allergènes sont notés, sinon, à vous de demander.
  • Comme dans n’importe quel autre pays, faites attention aux sauces.
  • Les œufs sont souvent utilisés notamment dans le pain et autres viennoiseries de boulangerie.
  • Le miso : comme je le disais plus haut, certains miso sont mélangés à du dashi, s’il est écrit だし入り sur le pot, il s’agit généralement du dashi classique de poisson. Voici un exemple : 


Être vegan au Japon : éthique ou santé ?

Vraiment, faites attention ! Les Japonais ne comprennent pas forcément le concept de véganisme d’un point de vue « éthique », pour eux c’est surtout une volonté d’être « healthy ». Donc si vous commandez un burger avec steak de soja au MOS Burger, les serveurs ne verront pas forcément le problème à mettre de la sauce avec de la viande dedans. Ça nous est arrivé, même en précisant que nous étions végétariens.

Mon conseil est simple : utilisez nos fiches pour éviter ce genre de malentendu !

Idées de plats vegan japonais délicieux

Nous avons regroupé ici plein d’idées de recettes véganes japonaises pour vous mettre l’eau à la bouche ! ?

Et si ça ne vous suffit pas, en voici encore d’autres : 


Voilà ! Il y a beaucoup à dire sur la nourriture végétarienne et végane au Japon. Je pense que le pays évolue énormément ces dernières années sur le sujet, donc si c’était pour vous un frein, rassurez-vous !

J’espère que cet article et nos fiches vous seront très utiles pour votre futur voyage.

Si vous avez déjà eu l’occasion de manger végétarien ou vegan au Japon et que vous ne voyez pas votre restaurant favori dans ma liste, partagez-le avec la communauté en commentaire de l’article s’il vous plaît ! ?

Je serai aussi amenée à la compléter moi-même lors de mes prochains voyages ?

Je vous laisse avec cette vidéo vous expliquant comment lire un menu en japonais, qui devrait également vous faciliter la vie, notamment si vous avez des allergies ! 


Sophie - Cours de Japonais

Sophie, professeur de japonais depuis 2013, a créé sa formation OBJECTIF JAPON en 2020 et a accompagné depuis des milliers d’élèves dans leur apprentissage du japonais. Sur son site et sur les réseaux, elle partage les astuces qui lui ont permis d’apprendre elle-même le japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *