fbpx
La tour de Tokyo s'illumine toutes les nuits

Tour de Tokyo : la visite vaut-elle le coup ?

La tour de Tokyo est un symbole de la capitale japonaise, reconnaissable dans le monde entier. Autrefois attraction touristique majeure de la ville, au même titre que le Rainbow Bridge d’Odaiba ou que la Skytree, elle semble aujourd’hui un peu « ringarde ». Le principal reproche qui lui est fait : aucune activité à proximité, un point de vue sympa mais qui n’égale pas celui d’autres rooftops tokyoïtes, un quartier assez vide… bref, une visite de la tour de Tokyo vaut elle vraiment le coup ?

Histoire de la tour de Tokyo

La tour de Tokyo est une tour de communication et d’observation située dans le prestigieux arrondissement de Minato-ku à Tokyo. Achevée en 1958, elle mesure 333 mètres de haut.

Vous trouvez que cette tour de métal blanc et rouge ressemble fortement à notre tour Eiffel ? Ce n’est pas un hasard. La tour de Tokyo a été construite dans un Japon post Seconde Guerre mondiale. Le pays, en pleine phase de reconstruction, a besoin d’un symbole fort qui marque sa résurrection et son entrée dans une ère plus moderne. Son architecte s’inspire donc de la tour Eiffel. La tour de Tokyo dépasse même sa « cousine » française de quelques mètres. Une façon de prouver au monde occidental que le Japon est une force avec laquelle il faudra compter.

À l’époque, la tour de Tokyo devient la plus haute tour autoportée du monde et fait la fierté du peuple nippon. Si ses plateformes d’observation ouvrent dès les années 60 au grand public, c’est surtout à partir des années 80 que la tour s’agrandit et qu’apparaissent restaurants et boutiques. L’antenne géante se transforme alors petit à petit en attraction touristique majeure de la capitale.

Elle conserva d’ailleurs le statut avantageux de « plus haute structure du Japon » jusqu’à ce que la Tokyo Skytree (634 m) la dépasse en 2010. En 2018, pour fêter ses 60 ans, de grandes rénovations ont été entreprises afin de lui donner une nouvelle jeunesse.

la tour de Tokyo est un monument important de la capitale japonaise


Que faire dans la tour de Tokyo et aux alentours ?

Aujourd’hui, en raison des longues années de pandémie (COVID-19) et de l’absence prolongée des touristes, la tour connait une vraie crise. Fermeture de nombreux restaurants sur place, disparition de boutiques et d’attractions populaires comme le musée One Piece… Voyons donc ensemble à quoi vous attendre si vous venez visiter la tour de Tokyo et ses alentours.


Admirer la vue du haut de la tour de Tokyo

Vous pouvez venir visiter la tour pour profiter de son pont principal, situé à 150 mètres au-dessus du sol. Accessible de 9h à 22h, celui-ci offre déjà un joli point de vue. Encore au-dessus, le pont supérieur (ouvert de 9h à 21h30) se trouve quant à lui à 250 mètres de hauteur et offre une vue panoramique encore plus belle. Lorsque le temps s’y prête, vous pourrez apercevoir au loin la tour Tokyo Skytree, située au nord de Tokyo, et même le mont Fuji à l’horizon.

Si vous voulez faire un peu de sport, vous pouvez emprunter les escaliers plutôt que les massifs ascenseurs pour accéder au pont principal entre 9h et 16h, mais attention, ils sont fermés en cas de mauvais temps.

En cas de doute, vous pouvez retrouver toutes les informations sur la tour sur son site officiel en anglais.


Le parc Red Tokyo Tower

Comme je le disais plus haut, certaines attractions de la tour ont été fermées suite au Covid. Mais entre temps, un nouveau parc y a vu le jour : RED TOKYO TOWER. À l’intérieur, plusieurs étages de jeux en réalité virtuelle pour passer un après-midi, voire une journée, à s’amuser ! 

Outre des stations de jeux PC classiques, on y trouve divers jeux en équipe pour adultes et enfants, une zone pour jouer au poker, une section « jeux de société » (certains en anglais), des zones de simulateurs de conduite et divers évènements comme des concerts, etc.

Une vraie belle surprise avec un prix que je trouve raisonnable pour un parc d’une telle ampleur. 


Le temple Zôjô-ji et le parc Shiba

Créé en 1873, le parc Shiba, situé aux pieds de la tour de Tokyo, est l’un des plus anciens parcs du Japon ! Ses principaux atouts se révèlent au printemps et en automne, lors de la floraison des cerisiers et des momiji. 

Au même endroit, vous pouvez visiter le temple Zôjô-ji. Ce temple familial de la famille Tokugawa servit de centre administratif et religieux de l’école bouddhiste Jôdo-shu pendant longtemps. À l’époque, son enceinte couvrait une superficie de 826 000m² et comprenait 48 temples annexes plus petits. Pas moins de 3 000 prêtres et novices y résidaient alors en tant qu’étudiants.

 Non loin se trouve également le mausolée de la famille Tokugawa ainsi qu’un petit musée.


Le magnifique restaurant de tofu « Tofuya Ukai »

Quand je suis arrivée à Tokyo, j’avais depuis mon hôtel une vue plongeante sur un splendide ensemble de jardins et de bâtiments traditionnels, juste à côté de la tour de Tokyo. Je me demandais toujours de quoi il s’agissait. En passant devant pour rejoindre le métro, j’étais encore plus intriguée par les belles portes de bois qui clôturaient l’accès au jardin et par les processions de voitures y déposant des invités bien habillés. J’ai finalement appris qu’il s’agissait d’un restaurant de tofu nommé Tofuya Ukai. 

restaurant de tofu au pied de la tour de Tokyo


Alors oui, y manger vous demandera de prévoir un petit budget, mais rien d’aussi alarmant que je l’aurais pensé, surtout si vous réservez pour un déjeuner plutôt que pour un dîner (dans ce genre de restaurant, le repas du midi vaut toujours beaucoup moins cher que celui du soir).

Le tofu est l’élément principal de tous leurs menus, mais vous pouvez également déguster des fruits de mer et des légumes de saison.

Tofuya Ukai possède une atmosphère extraordinaire avec ses 6 600 m² de vastes jardins japonais agrémentés de pins et d’un étang où nagent des carpes koï. Ici, à quelques pas de la tour de Tokyo, vous pouvez vous retrouver projeté dans l’ancienne Edo (Tokyo) d’il y a 200 ans. Pour moi c’est le genre d’expérience unique et mémorable à partager avec ses proches pour un évènement spécial.


Explorer les quartiers aux alentour : Roppongi, Azabu-juban, Tennozu Isle, etc.

Si le quartier de la tour en lui-même peut être rapidement exploré, rien ne vous empêche de poursuivre votre visite en flânant aux alentours. Vous avez le choix et de quoi vous amuser ! 

Après avoir visité le parc Shiba ou dégusté un excellent repas dans un restaurant chic du quartier, pourquoi ne pas tenter une balade vers Roppongi ? À environ 15 minutes à pieds de la tour, il s’agit de l’ancien quartier français, désormais surtout connu pour sa vie nocturne (boites de nuit, bars, restaurants) et pour ses musées d’art. Vous pouvez aussi en profiter pour découvrir Azabu-juban, petit quartier à l’ambiance unique, mi-décontracté, mi-branché.

Autre option, dirigez-vous vers le bord de mer et flânez à Tennozu Isle, une île artificielle parsemée de canaux, de tags et de cafés « arty ».

La tour de Tokyo illuminée


Vous savez désormais tout ce qu’il y a à savoir sur la tour de Tokyo ! On n’en va pas se mentir, si ce que vous cherchez, c’est un beau point de vue sur la capitale, alors passez votre chemin. Il existe de bien meilleures alternatives comme le haut de la Skytree, mais surtout la terrasse du Shibuya Sky, en haut du bâtiment Shibuya Square Scramble.

En revanche, si vous avez envie d’admirer de plus près cet édifice chargé d’Histoire, je vous recommande de vous y rendre de nuit ! Et oui la tour de Tokyo s’illumine lorsque le soleil se couche, absolument tous les soirs (bonjour la facture d’électricité). Elle se pare alors de couleurs variées : violet, bleu, vert, rose… la voir scintiller au bout d’une rue est définitivement un moment magique ! 


Partager l'article :
 
 
   

2 commentaires

  • JIYUU Hashi

    Pour ma part, je l’ai faite en 2018, et j’ai pu accéder au dernier étage de cette tour mythique. La vue est pas trop mal, même si ça ne vaut pas celle de la Tokyo Sky Tree (que j’ai faite en 2018 et en 2022).
    Il y avait même une exposition 東京ワンピースタワー.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *