fbpx
étudier avec un dictionnaire japonais français est bien pratique

Dictionnaire japonais-français : quelles sont vos options ? 

Je pense que le meilleur moyen d’apprendre le japonais est de diversifier les supports sur lesquels vous l’étudiez, mais aussi de vous forcer à pratiquer. Je sais, il est dur de se lancer, de sortir de votre zone de confort. Mais c’est ainsi que vous élargirez votre vocabulaire et apprendrez à vous exprimer tout en nuances ! 

Commencer à converser en japonais avec quelqu’un peut sembler très inconfortable et périlleux. Un peu comme se lancer dans l’escalade d’une montagne sans ligne de survie. Mais si je vous disais que justement, il est facilement d’avoir une ligne de survie pour vous soutenir lors d’une conversation en japonais ?

Je parle bien sûr d’avoir un bon dictionnaire japonais-français à portée de main ! Sous forme d’application sur votre portable, papier ou en format électronique glissé dans votre sac, un dico de japonais vous permettra de débloquer de nombreuses conversations, si tant est que vous connaissiez les formes grammaticales basiques de la langue.

Quel est le meilleur dictionnaire de japonais sur le marché ? Dans cet article on fait un petit tour d’horizon des dictionnaires japonais-français qui existent, versions payantes comme gratuites. C’est parti !


Les traducteurs français japonais gratuits

Tout d’abord je voulais mentionner deux outils de traduction qui peuvent être utilisés comme dictionnaires. Ils sont tous les deux gratuits et très populaires, faciles et rapides d’accès. Attention cependant, ils sont loin d’être parfaits et ne suffiront jamais dans le cadre d’un apprentissage de la langue sur le long terme.

Traduction japonais vers français Google trad avec la fonction photo



Traduction de japonais avec Google Translate

Google Translate est un médiocre traducteur français-japonais. Ne comptez pas sur lui pour une traduction « propre » du japonais, parfois celle-ci n’a même aucun sens. Cependant, cela reste un outil de dépannage très utile, surtout grâce à sa fonction « appareil photo » qui lui permet de traduire « en direct » un texte pris en photo avec votre téléphone (comme un menu de restaurant ou une affiche).

Il permet également de traduire de courtes phrases de manière relativement efficace, ce qui vous permettra de communiquer partiellement avec un interlocuteur japonais.

Traduction de japonais avec Deepl

La traduction japonaise de Deepl est meilleure que celle de Google Translate, mais reste, elle aussi, imparfaite. Elle peut permettre de traduire des contenus plus fournis du japonais au français, comme des mails par exemple. Elle fait un bon travail pour préserver le sens du texte original (bien mieux que Google trad qui traduit « littéralement »).

Les dictionnaires de japonais en ligne 

Ici je ne vous parle pas d’applications pour apprendre le japonais ou les kanji, je parle bien de dictionnaires. Il existe beaucoup de dictionnaires japonais-anglais, mais peu de dictionnaires japonais-français en ligne, vous trouverez donc ici un mix des deux.

l'app Jsho est un très bon dictionnaire de japonais
App Jsho


  • Jsho : application dictionnaire japonais-anglais simple à utiliser.
  • Takoboto : est aussi un dictionnaire sous forme d’application anglais-japonais, complètement gratuite et sans pub.
  • Dictionnaire japonais : un dictionnaire français-japonais en ligne très pratique et fourni qui existe à la fois sous forme d’application et en ligne.
  • Glosbe : dictionnaire japonais-français plutôt sympa si vous n’avez pas besoin de la prononciation des mots japonais que vous cherchez.
  • Jibiki : un dictionnaire collaboratif japonais-français qui propose de nombreuses phrases d’exemple, ce qui est toujours appréciable.

Le dictionnaire de japonais Jibiki




Les dictionnaires de japonais électroniques et papier

Les applications et les sites internet, c’est bien joli, mais lorsque la connexion n’est pas bonne… pouf ! Il n’y a plus personne. Je sais que certaines fonctionnent également hors ligne, mais pensez-y : en voyage votre téléphone va déjà vous servir de GPS et d’appareil photo. Voulez-vous achever sa batterie en l’utilisant aussi comme dictionnaire ?

Bien sûr, il y a également des personnes qui ne veulent ou ne peuvent tout simplement pas utiliser l’alphabet japonais sur leur téléphone portable, et celles pour qui cela serait trop dur à déchiffrer. Bref, afin de satisfaire tout le monde, voici ma sélection de dictionnaires japonais-français au format papier et électronique.

Dictionnaire de japonais à emporter dans sa valise

  • Casio Ex-Word : c’est ce que j’utilise personnellement. L’idée du dictionnaire électronique peut sembler « rétro », mais mon Casio est un allié fidèle qui ne m’a jamais déçue. Ce dictionnaire propose le français, l’anglais et le japonais, avec la possibilité d’ajouter d’autres langues si nécessaire. Il possède même un écran tactile qui permet d’écrire les kanji et ainsi de trouver les mots sans avoir besoin d’en connaitre la prononciation.
  • Assimil : Assimil est une méthode d’apprentissage des langues très célèbre. Ils proposent toute une gamme de livres d’apprentissage du japonais, mais également un dictionnaire papier. C’est un classique plutôt complet, mais sur lequel je n’ai pas d’opinion particulière car je l’utilise très peu.
  • Le petit Fujy Diko : C’est un dictionnaire petit format de poche, qui contient définitions et expressions. Facilement transportable, il est parfait si vous débutez en japonais ou comptez faire un voyage touristique au Japon.
  • Le petit royal : Un autre dictionnaire franco-japonais connu au Japon. Ce dictionnaire est plutôt destiné aux Japonais voulant étudier la langue française. Son prix est assez élevé, mais il a très bonne réputation et se retrouve inclus dans de nombreux dictionnaires électroniques japonais, dont le Casio Ex-Word que j’utilise. Il existe même une version « app » japonaise.




Dictionnaire japonais de kanji

Et les dictionnaires de kanji ? Le japonais est une langue à idéogrammes et un dictionnaire de kanji est pour moi un indispensable, surtout si vous apprenez la langue dans le but de passer le JLPT N4 ou N3.

Je vous ai donc préparé un article spécifique qui compare les différents dictionnaires de kanji présents sur le marché à la fois sous forme papier, électronique et en ligne. Si vous en connaissez d’autres, vous pouvez d’ailleurs partager vos préférences dans les commentaires de l’article. 

Alors, avez-vous trouvé le dictionnaire japonais de vos rêves ? Pour ma part je reste fidèle à mon dictionnaire électronique, même si je comprends l’intérêt des dictionnaires en ligne 🙂

Comme pour l’article sur les dictionnaires de kanji, vous pouvez commenter pour ajouter des dictionnaires de japonais que je n’aurais pas cités et qui vous semblent intéressants ! Pour information, j’ai ajouté récemment sur le site mon propre petit « dictionnaire » de mots japonais. Pour être précise, il s’agit de deux glossaires. Le premier répertorie les mots japonais utilisés lors de l’apprentissage de la langue, l’autre regroupe les mots japonais passés dans le langage courant en français. 

2 commentaires

  • Avatar

    Eglantine

    Bonjour Sophie,
    Merci pour cet article qui nous aide à nous retrouver dans les dictionnaires quand on débute.
    Par contre : comment trouver un dictionnaire électronique français-japonais (ou anglais-japonais)? J’ai l’impression qu’en France c’est pas facile à trouver?
    Merci ☺️

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *