Menu

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Films japonais à voir absolument avant de aprtir au Japon

Les films japonais à voir avant de venir au Japon

Avant de fouler le sol nippon, il peut être enrichissant de se plonger dans son univers cinématographique pour mieux comprendre sa culture. Les films offrent une fenêtre unique sur la vie quotidienne, les coutumes, l’histoire et les valeurs de leur pays. Que vous soyez un mordu de cinéma ou simplement curieux de découvrir le Japon sous un nouvel angle, cet article vous présentera quelques films japonais incontournables à voir avant votre voyage !

J’ai longtemps réfléchi avant de faire cet article. Il serait trop simple de seulement vous recommander mes films japonais préférés. J’ai donc consulté l’équipe, et voici notre liste de films à voir avant de partir au Japon. Je vous explique sous chaque film, pourquoi nous l’avons choisi.

Rashomon, d’Akira Kurosawa (1950) 

affiche Rashomon
©Rashomon

Vous aimez les histoires de détective ?

Rashomon est un grand classique du cinéma japonais et il mérite d’être regardé rien que pour ça. D’ailleurs son influence sur le monde du cinéma et sur le monde en général est énorme ! Ses techniques narratives ont largement été analysées et imitées au cours des décennies qui ont suivi sa sortie.

L’histoire est simple sur le papier : un samurai et son épouse ont été agressés par un bandit, qui aurait tué l’homme et violé la femme. Cette histoire est rapportée par quatre témoins qui en font tous un récit très différent.

L’exploration de la nature humaine, de la vérité et de l’ambiguïté morale a fait de ce film un classique intemporel, qui continue d’influencer les cinéastes et les conteurs du monde entier.

Il a même introduit dans le lexique culturel l’expression « l’effet Rashomon” qui fait référence à la manière dont différents témoins d’un même événement peuvent l’interpréter différemment et en donner des récits contradictoires.

Alors, intrigué.e ?

Hiroshima mon amour, d’Alain Resnais (1959)

un film français sur le Japon
©Hiroshima mon amour

Restons dans les vieux films. Je vous conseille de voir Hiroshima mon amour, un film français dont le scénario a été écrit par la célèbre autrice Marguerite Duras.

Il raconte la brève histoire d’amour d’une jeune actrice française et d’un architecte japonais, qui se rencontrent en raison du tournage d’un film sur Hiroshima. 

C’est un film fascinant, assez étrange, mais qui est un précieux témoignage d’un Japon aujourd’hui disparu et dont la structure et le rapport au temps, très poétique, semble mêler étroitement France et Japon.
Son moindre mérite est de lutter contre l’oubli des atrocités provoquées par la bombe atomique.

Sonatine, de Takeshi Kitano (1993)

Les films de takeshi Kitano sont incontournables !
©Sonatine

Kitano est une figure japonaise très célèbre. L’acteur, réalisateur aussi connu sous le nom de “Beat Takeshi” est connu en France pour son show Takeshi Castle ou pour son rôle dans Battle royale.

Parmi les films qu’il a réalisés, je vous conseille « Sonatine » car il n’était alors pas seulement aux commandes de la réalisation, mais aussi du scénario. Il en est également l’acteur principal.
« Sonatine » est un film de yakuza qui raconte l’histoire d’un gangster de Tokyo envoyé à Okinawa pour aider à régler un conflit entre deux factions de son gang. 

Le film est connu pour ses dialogues minimalistes, ses scènes surréalistes et poétiques, ainsi que pour ses explosions soudaines de violence intense. Il a été acclamé par la critique pour sa réalisation élégante et son approche non conventionnelle du genre “yakuza”. 

Et que serait le Japon sans ses films de gangsters ?

La famille Asada, de Ryôta Nakano  (2020)

un superbe film japonais à voir
©La famille Asada

La famille Asada est un film inspiré de l’histoire vraie du photographe Masashi Asada. Auteur de portraits loufoques où il mettait en scène sa famille en costumes, s’est retrouvé à collecter et nettoyer des photos sauvées des décombres suite au tremblement de terre et a tsunami dévastateur de mars 2011.

Ce film est vraiment très bon et vous en apprendra beaucoup sur la société japonaise. Vous y trouverez des petits moments du quotidien, mais aussi pas mal d’informations sur les relations familiales et la pression de la société. Enfin, vous pourrez également découvrir comment la catastrophe de Fukushima a impacté tout le Japon.

Et avoir un aperçu de la “résilience” japonaise face aux difficultés que présente la vie.

Lost in translation, Sophie Coppola (2003)

Un classique sur les incompréhensions culturelles
©Lost in translation

Lost In Translation est un film sur le choc culturel. Il y a peu de chance que vous viviez ce choc de manière négative si vous faites un voyage de deux semaines dans le pays, surtout si vous restez à Tokyo. Cependant, je trouve que ce film traduit de manière réaliste le sentiment de solitude que peuvent éprouver les expatriés exposés à tous ces nouveaux codes qu’ils ne maîtrisent pas.

D’ailleurs le titre même du film “Lost In Translation” décrit le phénomène selon lequel un message n’est pas entièrement compris ou transmis avec précision d’une langue ou d’une culture à l’autre, ce qui entraîne des confusions ou des malentendus.

Pour faire court, le film suit deux étrangers venus au Japon un peu “malgré eux” et qui font face là-bas à l’absurdité de leur vie.

Kairo, de Kiyoshi Kurosawa (2000)

Un film d'horreur japonais et un classique
©Kairo

Pour connaître les gens, demandez-leur ce qui leur fait peur. L’horreur japonaise, façonnée par des siècles de mythes et de légendes différentes des nôtres, a produit quelques films d’horreur absolument fascinants et très déroutants. Je pense que regarder un (bon) film d’horreur japonais est donc un excellent moyen d’en apprendre plus sur un sujet très important : le rapport des Japonais à la mort et à l’inconnu. Les années 2000 sont des connues en horreur comme les années de la J-horror. Une vague de films japonais avait alors traversé les frontières pour atteindre l’occident. J’aurai pu vous conseille Ring ou One missed Call, mais je pense que Kairo est un vrai chef-d’œuvre du genre. Il avait d’ailleurs été présenté au Festival de Cannes en 2001 dans la section “un certain regard”.

Par contre, attention aux cauchemars !

Le Tombeau des Lucioles, Isao Takahata (1988) 

Un film d'animation japonais à voir
©Le Tombeau des Lucioles

Le Tombeau des Lucioles est un film d’animation très dur. Il suit deux jeunes enfants qui se réfugient chez des proches suite aux bombardements de Kobe en 1945. Ce film pourrait vous inciter à vous intéresser plus profondément à l’histoire du pays durant la Seconde Guerre mondiale… toutefois, j’ai parlé de ce film à un ami Chinois qui m’expliquait qu’il était très partial et négationniste des violences commises par les Japonais à cette période.

Pour moi, le Tombeau des Lucioles ne doit donc pas être pris au pied de la lettre ; c’est une œuvre subjective, réalisée par un Japonais, mais reste tout de même un bon moyen de s’intéresser plus en profondeur à cette période historique côté Asie.

Ghost In the Shell, de Mamoru Oshii (1995)

un classique du cyberpunk
©Ghost in the Shell

Cet incroyable anime néo-noir cyberpunk issu d’un célèbre manga est sans doute l’un des premiers films d’animation à avoir montré au grand public français un aspect plus “adulte” de la pop culture japonaise. C’est un classique du genre qui retrace les aventures du major Motoko Kusanagi, une cyberpolicière traquant un mystérieux hacker. 

Ce film nous permet de découvrir la passion japonaise de tout ce qui touche aux robots, à l’intelligence artificielle et au transhumanisme.

Mon voisin Totoro, Studios Ghibli (1988)

Les films du studio Ghibli font parti de la culture populaire japonaise
©Mon voisin Totoro

Les films du studio Ghibli sont vraiment à voir avant de venir au Japon. Bien que cela ne soit pas mon préféré, Mon voisin Totoro est LE classique du studio, et son personnage iconique, Totoro, est un symbole que l’on retrouve facilement dans tout le pays.

Contrairement à d’autres Ghibli, Mon voisin Totoro est un film pour les enfants ; vous pouvez donc le regarder en famille. Il raconte l’histoire de deux sœurs, Satsuki et Mei, qui déménagent avec leur père à la campagne, près de l’hôpital où séjourne leur mère. Là-bas, elles font la rencontre des esprits de la forêt.

Visionner ces films japonais constitue un excellent moyen de préparer votre voyage. Ils permettent de se familiariser avec la culture et le mode de vie japonais et peuvent servir de source d’inspiration pour planifier votre itinéraire. Que vous soyez attiré par le drame, l’action, la romance ou l’animation, le cinéma japonais a quelque chose à offrir à chacun. Et pour les fans de Ghibli, cet article était sorti il y a peu de temps.

Je suis sûre que vous avez déjà vos propres films japonais favoris ! Battle Royale peut-être ? Ou Princesse Mononoke ? Je veux tout savoir ! Dites moi donc quel est votre film japonais préféré dans les commentaires de cet article et n’oubliez pas de m’expliquer pourquoi 🙂

Isabelle VANSTEENKISTE

Isabelle est journaliste au Japon depuis plus de 4 ans. Directrice éditoriale de Lepetitjournal.com Tokyo, un média pour expatriés français, elle travaille également comme freelance pour divers médias et a publié un thriller se déroulant au Japon : Kuro Neko.

6 commentaires

  • Avatar

    Lolita

    J’aime beaucoup la sélection !! Bon, je vais laisser de côté les films d’horreur, ça me fait trop peur ^^ Mais le pitch de Rashomon m’a fait vraiment envie !!
    L’article m’a aussi donné envie de revoir Lost in translation ! Et de regarder la famille Asada.
    Bon, malgré la pluie, je ne vais pas m’ennuyer ce week-end !

  • Avatar

    Dominique

    Merci pour cette liste, personnellement j’ai un faible pour lost in translation, non seulement pour le duo Scarlett Johanson – Bill Murray, mais parce qu’il exprime bien le tourbillon dans lequel on est plongé lorsque l’on découvre Tokyo pour la première fois.
    Les films d’Akira Kurosawa offrent des expériences immersives extraordinaires dans la culture et l’histoire japonaise, ils méritent tous une mention. Pour ma part je rajouterais « les septs samourais » (bien avant les septs mercenaires), ou « Kagemusha ». Le film « Dersou ouzala » mérite également le détour, même s’il se passe en Sibérie car il montre bien le talent du réalisateur.
    Désolé pour mes références anciennes, mais « L’ile nue », film sans dialogue de de Kaneto Shindō qui montre la vie rude d’un famille de pêcheurs sur un ile désertique, est aussi une référence du cinéma japonais.
    Plus récemment il y a le « dernier Samouraï » avec Tom Cruise, inspirée d’une histoire vraie, et je n’oublie pas non plus « L’empire des sens » de Nagisa Ōshima, film érotique inspiré d’un fait divers, censuré à sa sortie pour flirter avec les limites de la pornographie. Il s’agit pourtant d’un « vrai » film qui fut présenté au festival de Cannes en 1976.

  • Avatar

    Maury

    Pour ceux qui sont abonnés à Netflix, je recommande sans hésitation les séries et films :
    Vous allez vous régaler il y en a pour tout les goûts :
    – Makanai
    – Midnight diner
    – Sanctuary
    – Samurai gourmet
    – The journalist
    – Erased
    – Quartet
    – A family
    – Blade the immortal
    – Kenshin
    – Invisible
    – 37 seconds
    et bien d’autres en VO sous titrée

  • Avatar

    Sylvie LEMOINE

    Merci pour cette liste variée qui va réchauffer ces jours pluvieux !!!
    Jusqu’ici j’ai vu peu de films japonais mais je revois régulièrement « les délices de Tokyo » de Naomi Kawase et je reste sous le charme et l’émotion qu’ouvre en moi « dans un jardin qu’on dirait éternel » de Tatsushi Ômori.
    La série « Makanai » m’a aussi beaucoup plu et appris sur la culture et la cuisine japonaise.
    Promis, je tente les films d’animation des studios ghibli !!

  • Avatar

    Guillaume

    Comme Lolita, je laisse de côté les films d’horeur quoique le cercle/The Ring ou Dark Water sont des bons classiques.

    En mode gros WTF : Battle Royale (le 1 seulement) et Suicide club.
    Sur le thème mafia/yakusa, un peu en mode occidentale : Aniki mon frère (de et avec Kitano)
    Niveau anime : Akira (un classique), Your Name (récent, mais trop bon)
    Enfni, n’oubions pas les kaijūs qui détruisent la moitié du Japon à chaque fois : Gamera (ceux des années 90) <- certes, y a un côté kitch et niveau effet spéciaux, ça pique un peu, mais avec un bon bol de popcorn, ça passe tjs bien

  • Avatar

    Shumai

    Super sympa la sélection de films, j’en avais déjà vu quelques-uns. Ils sont vraiment excellents et l’article est bien tourné pour donner envie de découvrir les autres titres. Ce serait super si vous pouviez recommander des émissions, des talk-shows et des émissions matrimoniales japonaises. Contrairement au scénario d’un film, cela permet de mieux voir les réactions naturelles de la société et aussi d’avoir leur point de vue sur certaines questions ou situations. Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *