les onsen qui acceptent les tatouages

Les onsen acceptant les tatouages au Japon

Si votre rêve est de venir visiter l’archipel, vous vous êtes peut-être déjà posé la question : existe-t-il des onsen acceptant les tatouages ?

Qui dit été, dit chaleur, dit shorts, robes, bras nus, sandales… et tatouages apparents ! 

Au Japon, la question des tatouages n’est pas à prendre à la légère. Je vous rassure tout de suite : en avoir ne vous empêchera pas de profiter de votre séjour, mais il vaut tout de même mieux être au courant des endroits où ceux-ci sont interdits afin de ne pas avoir de mauvaise surprise une fois sur place.

Les onsen sont souvent cités en exemple, car ce sont des incontournables de la culture traditionnelle japonaise, mais en réalité, différents lieux sont impactés par l’interdiction des tatouages. Voyons ça ensemble !

Pourquoi les tatouages sont-ils interdits dans les onsen ?

L’art ancestral du tatouage japonais remonte à la préhistoire. Symbole d’appartenance à un rang social ou à une famille, il était utilisé aussi bien par les peuples d’Okinawa que par celui des Aïnous. À l’époque Edo, certaines prostituées ou pompiers se faisaient tatouer des symboles protecteurs… pourtant le Japon moderne ne retient de l’irezumi (tatouage traditionnel) que son affiliation aux organisations criminelles du pays. Les membres des différents groupes de la pègre (ou yakuza) se faisant tatouer pour afficher leur appartenance éternelle à leur clan.
Certains expliquent aussi son interdiction par la volonté féroce du gouvernement de créer un Japon uniformisé. Faire disparaitre les tatouages était alors une manière de rejeter la culture des minorités aïnous et okinawaïennes et d’obliger les criminels à entrer dans le rang.

Ne pas autoriser les tatouages dans les onsen et autres lieux publics vise donc à empêcher la présence de personnes jugées indésirables et à « protéger » les citoyens japonais. Bien sûr, de nos jours, cette pratique semble totalement dépassée et peu justifiable. 

Voyager avec un tatouage au Japon 

Les Japonais savent très bien que les étrangers tatoués ne sont pas des criminels. Ils n’auront donc pas « peur » de vous si vous arborez fièrement votre plus beau tatouage Pokémon ou Totoro. De plus en plus de gens vous diront même qu’ils apprécient vos tattoos s’ils en ont l’occasion.

En revanche, de nombreux Japonais pensent toujours aux gens tatoués comme à des gens « négligés » ou « rebelles », et malheureusement, certains endroits sont toujours interdits aux gens tatoués. Cette interdiction qui visait à la base les Japonais touche également les touristes.

Parmi les lieux interdits aux gens tatoués, on compte : 

  • certaines boites de nuit et clubs
  • certaines plages
  • les piscines
  • les salles de sport
  • de nombreux onsen
  • certains ryokan

Ces interdictions sont généralement clairement affichées à l’entrée de l’établissement et accompagnées d’une phrase en anglais ou d’un pictogramme destiné à faciliter la compréhension des étrangers.


interdiction des tatouages au Japon



La bonne nouvelle, c’est que ce ne sont pas vraiment les tatouages eux-mêmes qui sont interdits, mais le fait de les montrer. Alors oui, aux onsen ou à la plage, il est quasiment impossible de ne pas montrer un tatouage, mais pour tout autre endroit de type gym, boite de nuit, etc, je vous conseille d’emporter dans votre valise au moins un haut à manche longue léger et de l’enfiler avant d’entrer.


Comment cacher ses tatouages dans les onsen ?

Si vous souhaitez profiter d’un onsen interdit aux gens tatoués, il existe une solution : dissimuler vos tatouages ! 

Si votre tatouage est suffisamment petit, vous pouvez acheter des patchs couleur peau et les appliquer pour couvrir votre tatouage avant d’accéder aux onsen. Certains sont de très bonne qualité et résistent parfaitement à l’eau du bain. Même si ce n’est pas parfait, peu importe. La règle « anti tatouage » des onsen est un peu hypocrite. Si le tatouage est couvert (même mal couvert), alors les gens fermeront les yeux sur le fait que vous en avez un.

dissimulez votre tatouage avec un patch



Autre solution de fortune : un bandage ou un pansement. Mais attention, ne venez pas dans le bain avec un bandage qui couvrirait tout votre bras ou votre cuisse entière. Cela serait considéré comme sale et peu poli pour les autres personnes prenant le bain avec vous. Cette mesure n’est applicable que sur de petits tatouages.

Les onsen acceptant les tatouages au Japon existent-ils ?

Allez au sentô !

Connaissez-vous la différence entre un onsen et un sentô ? Si l’eau des onsen provient toujours directement d’une source thermale, l’eau des sentô est chauffée artificiellement. Mais dans les deux cas, il s’agit bien de bains publics typiquement japonais.

Les onsen appartiennent souvent à des hôtels et autres lieux privés. Ceux-ci peuvent donc imposer les règles qui leur conviennent à leurs clients. 

En revanche, les sentô sont souvent des espaces dépendant de la mairie ou de la ville. Ceux-ci sont donc tenus de respecter un même règlement. Celui-ci stipule que nul ne peut être discriminé à l’entrée, quel que soit sa couleur de peau, son genre. Vous l’aurez compris, les sentô sont donc normalement accessibles aux gens tatoués.
Autrefois, certains sentô affichaient parfois une interdiction d’accès aux personnes n’étant pas japonaise. Mais cette pratique a disparu, à ma connaissance, même dans les campagnes les plus reculées.

Les bains privés

Une solution pour les timides et pour les tatoués : réserver un bain privé. Certains onsen haut de gamme proposent des petits bains privés à l’écart des bains principaux. Vous pouvez réserver un créneau horaire et vous y rendre en toute intimité. L’intérêt est aussi de pouvoir s’y rendre avec son partenaire de sexe opposé. (Les bains classiques étant séparés hommes d’un côté et femmes de l’autre.)

Les bains publics acceptant les tatouages

Le mieux pour profiter de l’expérience des bains publics en toute sérénité, c’est de vous renseigner au préalable pour savoir si ceux-ci acceptent les gens tatoués. De plus en plus d’onsen sont dans ce cas et vous pourrez en trouver aussi bien à Tôkyô qu’à Kyôto, ou encore à Fukuoka ou à Sapporô.

Il y a peu, il existait un site répertoriant les onsen acceptant les tatouages dans tout le Japon, mais il semble avoir été supprimé. Je vous conseille donc simplement de taper « tattoo friendly onsen » sur Google ou de vous renseigner directement sur l’onsen qui vous plait pour vérifier s’il est OK avec les gens tatoués.

Voici quelques onsens acceptant les gens tatoués :

  • Tenzan Tohji-Kyo à Kanagawa
  • Houshi Onsen Chojukan à Gunma (n’accepte apparemment plus les tatouages ?)
  • Yudonburi Sakae-yu à Tokyo
  • Hottarakashi no Onsen à Yamanashi
  • Dogo Onsen à Ehime (il aurait inspiré la maison de bain du film « Le Voyage de Chihiro)
  • Funaoka Onsen à Kyoto 
  • Kinosaki Onsen à Hyogo (un petit coup de coeur)

D’ailleurs, j’avais fait une petite vidéo pour vous présenter ces derniers ?




En bonus, laissez-moi également vous recommander les services de Stéphanie Crohin. Cette Française est devenue Ambassadrice des sentô au Japon (rien que ça). Depuis, elle partage sa passion pour ce pan caché de la culture japonaise avec ceux qui le veulent. Elle propose même des visites guidées dans divers sentô de Tôkyô. Une occasion unique d’en apprendre vraiment beaucoup sur les sentô et sur leur histoire. N’hésitez pas à lui envoyer un message sur son Instagram.





Voilà ! J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair. Ce serait vraiment dommage de vous priver de l’expérience des onsen si vous venez visiter le pays.

Le bain est un élément très important de la culture japonaise. Même les plus petits appartements ou chambres d’hôtel sont dotés d’une baignoire. Quant aux maisons moderne, elles proposent toutes une sorte de télécommande pour préchauffer votre bain depuis la cuisine. (Comme ça le bain chauffe pendant votre repas et vous pouvez aller vous délasser ensuite.) Il y aurait beaucoup à dire également sur la relation des Japonais à la nudité !

Bref, si vous voulez mieux comprendre le Japon, alors je vous conseille vivement de vous intéresser à cet aspect de sa culture.

Je vous avais d’ailleurs rédigé un article complet qui revient entre autres sur l’étiquette à respecter dans les onsen ! Je vous conseille donc de lire avant de vous y rendre, cela vous évitera de faire des boulettes. ?

Isabelle VANSTEENKISTE

Isabelle est journaliste au Japon depuis plus de 4 ans. Directrice éditoriale de Lepetitjournal.com Tokyo, un média pour expatriés français, elle travaille également comme freelance pour divers médias et a publié un thriller se déroulant au Japon : Kuro Neko.

Un commentaire

  • Avatar

    Aurore Meersseman

    Les onsen, c’est la vie !!
    Merci pour cet article qui dédramatise le sujet des tatouages dans les bains.
    Il démontre bien qu’il y a toujours une solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *