fbpx
spécificités du japonais ?

Quelles sont les spécificités du japonais comparé aux autres langues asiatiques ?

Comment a débuté votre amour pour le japonais ? Vous vous en souvenez ? Est-ce une étape naturelle qui découle de votre amour pour la culture du pays ? Est-ce une fascination pour les intonations entendues maintes fois dans vos animés préférés ? Est-ce un amour des langues en général ? Des langues asiatiques peut-être ?

Nous venons tous de milieux très différents et nous avons tous une histoire d’amour personnelle et unique avec le Japon. Mais nous partageons tous cette conviction commune : la langue japonaise n’est pas une langue comme les autres !

Du coup aujourd’hui, je vous propose de passer en revue les spécificités de la langue japonaise. 😉

Les spécificités du japonais

Le japonais en tant que langue orale s’est construit en faisant de multiples emprunts à de nombreuses autres langues : coréen, turc, malaisien… Depuis quelque temps maintenant on y retrouve même des mots venus du français, si,si !

Ce joyeux chaos se retrouve aussi dans son système d’écriture composé non pas d’un, ni de deux, mais de trois systèmes d’écriture différents ! 🤯

Dès le VIe siècle, les Japonais utilisent les idéogrammes chinois, qu’ils adaptent à leur convenance. Puis, au XIIe siècle, apparaissent les deux “alphabets” hiragana et katakana, capables de transcrire tous les sons de la langue japonaise. Enfin, au XIXe siècle, un système de retranscription phonétique en rômaji (lettres romaines) est mis au point afin de rendre la langue nippone plus accessible aux Occidentaux.

Ce système d’écriture multiple est certes complexe, mais il permet une grande variété d’expressions et de subtilités par rapport à d’autres langues. 

Eh oui, le japonais est une belle langue pleine de nuances, mais celles-ci peuvent parfois être difficiles à saisir. Par exemple, l’utilisation de termes honorifiques est un élément essentiel pour s’exprimer correctement au Japon ; qui en dit long sur sa société et sa culture.

Ceci dit, pas de panique : si certaines de ces règles peuvent sembler déroutantes au début, avec suffisamment de pratique et de patience, vous finirez par les maîtriser.


le japonais est une langue unique en son genre


Quelle différence entre la langue japonaise et les autres langues asiatiques ? 

Les personnes qui ne s’intéressent pas aux cultures asiatiques pensent que le japonais et le chinois sont deux langues très similaires. Il est d’ailleurs drôle de constater que, pour ceux qui n’ont pas l’habitude d’entendre du japonais, il est facile de confondre à l’oral chinois, japonais et coréen.

Pourtant, dès que l’on exerce son oreille, la différence semble flagrante n’est-ce pas ? 👂🎵

Le chinois est une langue tonale (langue dans laquelle la prononciation des syllabes d’un mot est soumise à un ton précis). Ce n’est pas le cas du coréen ou du japonais. En revanche, ces deux langues font une différence entre les voyelles courtes et longues. Mal accentuer une voyelle peut même totalement changer la signification d’un mot en japonais.

À l’écrit, ni le coréen ni le chinois n’utilisent trois systèmes d’écriture comme la langue japonaise. Celle-ci est donc sans hésiter la langue asiatique la plus difficile à écrire et à lire.

Côté grammaire, le chinois est là encore plus simple que le japonais, en tout cas d’un point de vue européen, puisqu’il utilise la même structure de construction de phrase de type « Sujet + Verbe + Complément ». Les grammaires coréennes et japonaises sont plus complexes et mettent toutes les deux l’accent sur l’utilisation de niveaux de politesse et de termes honorifiques, voire, en tout cas pour le japonais, sur l’utilisation d’un vocabulaire et une grammaire spécifique au niveau de politesse le plus élevé.

En revanche, un point commun aux trois langues est l’utilisation d’un système de compteurs spécifiques en fonction de ce que vous désirez compter.
Par exemple, en japonais, 本 (hon) est un compteur pour les objets longs et cylindriques (parapluies, bouteilles, etc.) et 枚 (mai) pour les objets plats comme le papier ou les cartes. Ces compteurs spécifiques à certains types d’objets, mais aussi d’animaux, se retrouvent en chinois et en coréen.

Apprendre le japonais est clairement un choix du cœur. Sur le marché du travail, il est certainement plus avantageux d’apprendre le chinois, et, si on parle de niveau de difficulté, le japonais est la langue la plus dure à maîtriser (bien que les tons en chinois semblent redoutables). 

Parfois, même en tant que professeure, je me rends compte qu’il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir apprécier toutes les subtilités du japonais. Et c’est justement ça qui me plait ! Le Japon est un pays “oignon” dont on pourrait peler les couches pendant des jours sans en voir le bout. 🎌  Apprendre sa langue, c’est comprendre un peu plus l’état d’esprit spécifique et fascinant de ses habitants et ça c’est extrêmement gratifiant, croyez-moi 😉 

Pour que je vous accompagne pas à pas dans votre apprentissage du japonais, rejoignez dès maintenant ma formation en ligne pour débutants OBJECTIF JAPON !


Images non créditées réalisées avec Midjourney

Sophie - Cours de Japonais

Sophie, professeur de japonais depuis 2013, a créé sa formation OBJECTIF JAPON en 2020 et a accompagné depuis des milliers d’élèves dans leur apprentissage du japonais. Sur son site et sur les réseaux, elle partage les astuces qui lui ont permis d’apprendre elle-même le japonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *