Grotadmorv par SeviYummy

Grotadmorv, un yôkai plutôt visqueux

Bienvenue à nouveau sur Cours de Japonais ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment bien débuter en japonais ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

On y est, voici l’article sur le Pokémon le plus glamour de tous les temps : Grotadmorv !

Et ça se fête car c’est également le 25ème article de mon challenge 150 Pokémon, soit 1/6 déjà accompli. Youpi !! 😀

Je sais bien que ce Pokémon ne rencontre pas beaucoup de succès, mais j’ai choisi de vous en parler aujourd’hui car son nom japonais révèle plusieurs histories intéressantes que j’avais envie de vous partager.

Tout d’abord, il faut savoir que le nom nippon de Grotadmorv est ベトベトン (betobeton).

En japonais, le terme べとべと (betobeto) désigne quelque chose de collant, souvent dégoûtant.

Ce mot me fait toujours penser à un livre que possède l’une de mes élèves pour s’entraîner à lire en dehors de nos cours ensemble : Yumi et le betobeto*. Il s’agit d’un conte bilingue français-japonais très court et accessible à partir d’un niveau JLPT4. Je vous le recommande si vous avez déjà des bonnes bases en grammaire et que vous savez lire environ 300 kanji car il n’y a pas de furigana 😉

Mais ça va plus loin que ça. Tout comme pour Raichu, on peut rapprocher le nom japonais de Grotadmorv à celui d’une créature du folklore japonais : le betobeto.

Avez-vous déjà entendu parler de Betobeto-san ?

Betobeto san, dessin de Shigeru Mizuki

Pour le coup, il n’y a plus aucun rapport avec la texture gluante et gélatineuse de Grotadmorv. L’onomatopée « betobeto » représente ici le son émit par les sandales de cette étrange créature lorsqu’elle marche.

Comme tous les yôkai, Betobeto-san a une histoire qui lui est propre. En l’occurrence, c’est un petit farceur qui s’amuse à suivre les gens qui marchent seuls la nuit et se cache derrière eux. Il disparaît dès qu’on se retourne. Le seul moyen de s’en débarrasser est de lui dire gentiment :

« べとべとさん、お先にお越し » (betobeto san, osaki ni okoshi)

Ce qui signifie « Allez-y Monsieur Betobeto, passez devant moi »

Si comme moi vous êtes passionnés par les yôkai et autres créatures fantastiques japonaises, je ne peux que vous conseiller le célèbre Dictionnaire des Yôkai* écrit par le très célèbre Shigeru Mizuki, auteur de GeGeGe no Kitarô.

Un must-have dans toute bibliothèque de collectionneurs ! 😉

Ainsi, Grotadmorv est très clairement composé de texture visqueuse, mais peut-être a-t-il aussi une tendance à suivre les inconnus dans la rue pour leur faire des farces… qui sait ?

Dites-moi dans les commentaires ci-dessous quelle est votre yôkai japonais préféré !

Perso, je pense que c’est clairement le kitsune dont je vous ai déjà parlé avec Feunard (^^)

*Par souci de transparence, je vous informe que sur les liens Amazon ci-dessus, je touche une petite commission pour chaque achat sans que cela impacte le prix que vous payez 😉

Crédits illustration : SeviYummy sur DeviantArt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Vous êtes libre de recevoir mon guide pour débutants "Japonais : par où commencer ?"