Florizarre par jyru

A-t-on déjà vu une fleur aussi disgracieuse que Florizarre ?

Bienvenue à nouveau sur Cours de Japonais ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment bien débuter en japonais ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! 🙂

Après ses petits frères Bulbizarre et Herbizarre, il est temps de conclure la série en beauté avec Florizarre ! Enfin en beauté… Peut-on qualifier Florizarre de la sorte ?

Parce que bon, je sais bien que tous les goûts sont dans la nature, mais soyons honnêtes : Florizarre a un physique disgracieux. Personne ne pourra dire le contraire. Surtout face à la classe de Dracaufeu et la carrure intimidante de Tortank, j’ai toujours trouvé que Florizarre faisait tâche parmi les trois.

Je ne suis pas là pour casser du sucre sur son dos comme j’ai pu le faire avec Bulbizarre (d’ailleurs les fans, vous étiez où pour le défendre ? 😉 ), mais je pense vraiment que le premier starter plante de l’histoire des Pokémon était clairement désavantagé dès le départ. Sorry not sorry !

Concernant son nom en japonais, on reste dans la continuité de ses prédécesseurs. Florizarre se nomme ainsi フシギバナ (fushigibana), jeu de mot entre :

不思議(ふしぎ)(fushigi) qui signifie « merveilleux, mystérieux, étrange, bizarre »

花 (はな) (hana) qui veut dire « fleur » et dont le premier kana se transforme en ば (ba) pour faciliter la prononciation

Si on récapitule, nous avons une graine mystérieuse, qui devient une herbe bizarre, pour terminer sa vie en fleur étrange.

Cela colle parfaitement aux noms français choisis par le traducteur officiel Julien Bardakoff, et je ne peux qu’admirer l’excellent travail qu’il a accompli. Ce que je trouve impressionnant dans ce genre de métier, c’est qu’au-delà de se casser la tête à chercher comment retranscrire les subtilités d’une langue à l’autre, c’est que son travail a marqué une génération entière, et bien au-delà encore.

Tous les enfants actuels connaissent les noms français des Pokémon de la 1ère génération, noms décidés par une seule personne à l’époque. Incroyable !

Dites-moi dans les commentaires si vous préférez Dracaufeu, Tortank ou Florizarre ?

Pour moi le choix est vite fait 😉

#TeamFeu

Crédits illustration : jyru sur DeviantArt

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Un commentaire

  • Charlotte

    J’admire également le travail de traduction ; c’est tellement parfait 😱 en un nom (qui sonne toujours bien soit dit en passant), on arrive à avoir une description physique et parfois caractérielle du Pokémon. C’est peut être pour ça qu’on retient toutes les informations liées au pokemon aussi vite et aussi bien 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

​Vous êtes libre de recevoir mon guide pour débutants "Japonais : par où commencer ?"